Les Cafés de l’aventure rouvrent leurs portes !

Mardi 7 septembre, Hugo Subtil racontera comment, parti avec deux frères, il est arrivé seul au lac Baïkal après 3700 km à pied.

Un article de Aventure


Depuis 2002, le Zango Les Halles accueille les Cafés de l’aventure organisés par La Guilde. Ils rassemblent de manière conviviale et régulière les acteurs de l’aventure animés par le même esprit de découverte du monde.

Après une pause forcée de 18 mois, les Cafés de l’aventure reviennent le mardi 7 septembre 2021 !

Tous les premiers mardis du mois, retrouvez-nous à partir de 20h au Zango Les Halles (15 rue du Cygne 75001 Paris, métro Etienne Marcel), pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

Pour que l’entrée reste gratuite, nous vous remercions de prendre une consommation avant de monter à l’étage !

LogoZango

Pour la reprise, l’invité de la soirée est Hugo Subtil, lauréat des Bourses de l’aventure 2021 :

« 3700 km, trois paires de pieds, quatre mois, de Bichkek la capitale du Kirghizistan au lac Baïkal, en Sibérie. L’Itinéraire ? À définir. Au départ nous n’en savions pas plus. Nous serions trois. Deux frères, Tom et Jimmy, et moi leur pote, Hugo. Nous avions 23 et 24 ans, tous en « année de césure », nous voulions conclure celle-ci par un projet commun. Quoi de mieux qu’une petite balade à pied ? L’idée était de marcher ─ mais vraiment marcher : pas d’auto-stop, pas de bus, pas de train ni de vélo. Une paire de bottes, une paire de potes. Dans le dos, un sac de 6 kg ─ autant dire le strict nécessaire pour bivouaquer. Forts de quelques belles randonnées sur le GR 20 en Corse, la Haute Route des Pyrénées ou quelques sommets dans nos Alpes, nous avions tout des parfaits marcheurs. Et nous étions prêts à suivre tous les chemins qui nous mèneraient jusqu’au Baïkal. Nous partirions de Bichkek le 11 avril 2019, à la rencontre de l’Asie centrale, de ses peuples et de ses montagnes. Pourtant nous étions loins d’imaginer les conséquences de la seule promesse que nous nous étions faits : il faudrait uniquement marcher. C’était la seule règle. 104 jours plus tard, j’arrivai seul au Lac Baïkal. »

L’évènement sur Facebook


Actions ! La lettre de La Guilde

Merci de valider votre inscription via le mail de confirmation envoyé.
S’il a atterri dans vos spams, dites à votre fournisseur de messagerie de nous passer en courrier légitime !
Nous gardons vos données privées.