Cafés de l’aventure : en canoë sur le Zambèze

Mardi 4 janvier, Apolline et François Xavier de Villemagne nous embarquent sur le fleuve Zambèze jusqu'aux chutes Victoria. Port de départ : le Zango Les Halles, Paris.

Un article de Aventure


Depuis 2002, le Zango accueille les Cafés de l’aventure organisés par La Guilde. Ils rassemblent de manière conviviale hommes et femmes animés par le même esprit de découverte du monde.

Tous les premiers mardis du mois, rendez-vous à partir de 20h au Zango Les Halles (15 rue du Cygne 75001 Paris, métro Etienne Marcel), pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

Pour que l’entrée reste gratuite, nous vous remercions de prendre une consommation avant de monter à l’étage !

LogoZango

Mardi 4 janvier, les invités de la soirée sont Apolline et François-Xavier de Villemagne, canoëtistes.

François-Xavier de Villemagne a vécu plusieurs expériences d’aventure, dont deux périples à pied au long cours (de Paris à Jérusalem et de Paris à Rome), un voyage ‘engagé’ au nord-Pakistan, ou le passage du Cap Horn sur un trois-mâts barque ; étudiante, Apolline est béotienne dans ce domaine. Mais quand l’oncle appelle, la nièce n’hésite pas : elle se lance dans une descente du fleuve Zambèze en canoë depuis le nord-ouest de la Zambie, à proximité de la frontière angolaise, jusqu’aux chutes Victoria.

Sur ce Haut-Zambèze encore sauvage et dont aucun aménagement ne vient réguler le cours, ils parcourent 1 000 kilomètres en 36 jours au milieu d’une nature préservée. Leur périple, rythmé par de longues heures quotidiennes de pagayage et la nécessité d’installer un campement chaque soir, est ponctué de multiples rencontres… et marqué par le danger omniprésent d’une vie sauvage avec laquelle il faut apprendre à composer : les nombreux hippopotames, les crocodiles, et parfois les singes ou les éléphants. Sans compter le passage de rapides qui ne sont pas précisément cartographiés et dont on ne découvre les secrets et les difficultés qu’au tout dernier moment.

« Depuis David Livingstone, quelques Occidentaux ont descendu ce fleuve avant nous ; et puis, lorsque l’on se retrouve face à l’inconnu, sans tous les garde-fous qui protègent et ligotent la vie contemporaine à l’occidentale, on a l’impression de goûter un peu de la vie exaltante que menaient les explorateurs des temps héroïques. »

Une rencontre animée par Sophie de Courtivron, Compagnon de La Guilde et lauréate des Bourses de l’aventure… pour une descente du Zambèze.

Aux chutes de Sioma

L’évènement sur Facebook


Actions ! La lettre de La Guilde

Merci de valider votre inscription via le mail de confirmation envoyé.
S’il a atterri dans vos spams, dites à votre fournisseur de messagerie de nous passer en courrier légitime !
Nous gardons vos données privées.