Shackleton versus Poutine

L'édito de la lettre de mars

Un article de La Guilde


Lire la lettre dans son intégralité : Shackleton vs Poutine

Pour recevoir la lettre mensuelle : formulaire d’inscription


La grande Europe renoue avec la guerre en son sein et l’Union européenne la constate à ses portes. Dans ce tableau dramatique, le surgissement dans l’actualité de l’épave de l’Endurance – quel nom ! – est un clin d’œil lumineux du destin.

Jeudi 9 mars dernier, le bateau de Shackleton était localisé par trois mille mètres de fond en Antarctique. Les images fournies par les drones sous-marins d’une expédition internationale dans la mer de Weddell nous montrent une poupe magnifiquement conservée, le nom du bateau en lettres d’or ; une belle aventure scientifique du XXIème siècle comme nous les aimons et qui nous renvoie à l’épopée d’Ernest Shackleton.

Août 1914 : guerre en Europe. Ce sera un cataclysme de vingt millions de morts, qui brisera des nations et lancera le continent dans une succession de tragédies dont l’actuelle guerre en Ukraine est le dernier spasme. Le 9 août, l’Amirauté britannique (un certain Winston Churchill) envoie malgré tout Shackleton, son bateau l’Endurance et 27 hommes réaliser l’inédite traversée intégrale de l’Antarctique. Une folie incongrue en pleine mobilisation générale ! Le bateau sera malheureusement pris dans les glaces et coulera en novembre 1915. Shackleton, avec cinq hommes parmi les plus expérimentés, partira chercher de l’assistance en Géorgie du Sud – à 1 200 kilomètres – au terme d’une navigation dantesque sur une chaloupe de sept mètres ; il y parviendra et son expédition de secours, au bout de quatre mois et au quatrième essai, ramènera tout l’équipage sain et sauf à la maison. Une aventure inouïe aura remplacé celle prévue, comme souvent, et l’échec aura été transformé en une épopée mythique au dénouement heureux.

Shackleton est une figure inspirante pour La Guilde : l’audace du projet, le courage du chef, la solidarité dans l’épreuve, l’optimisme forcené, l’obstination à trouver des solutions : des valeurs de gros temps.

Volontaires, entrepreneurs de tout poil, aventuriers, hommes et femmes debout dans un monde qui parfois nous dépasse : soyons endurants et ne renonçons à rien. Face au drame ukrainien, aux réfugiés à secourir, aux impacts internationaux impitoyables qui s’annoncent, face à l’horizon ténébreux, regardons Shackleton.

Vincent RATTEZ
Délégué général de La Guilde