Les Cafés de l’Aventure du lundi 3 octobre 2016

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l’Aventure au Café Zango.

Un article de Cléo Poussier-Cottel


IMPORTANT : il n’y aura pas de rendez-vous le mardi 4 octobre mais le lundi 3 octobre

Ludovic Hubler

A l’issue de son Master en école de commerce en 2002, Ludovic Hubler a refusé un CDI pour réaliser son rêve : le Tour du monde en utilisant uniquement le stop sous toutes ses formes (auto, bateau, etc.). L’aventure va durer 5 ans, de 2003 à 2008. Ludovic va parcourrir 170 000 km à travers 59 pays grâce à l’aide de 1 300 conducteurs. Une expérience unique que Ludovic a baptisé son « doctorat de la route » où ses professeurs n’étaient pas dans des salles de classe mais au volant de voitures, camions ou bateaux. Parmi les rencontres hors du commun figure celle avec le Dalaï-lama qui l’a reçu dans sa demeure à Dharamsala en Inde ou encore celles avec des milliers d’étudiants, Ludovic partageant les apprentissages de son parcours lors de 350 conférences pendant son voyage. Après avoir écrit un livre (Le Monde en Stop, 5 années à l’école de la vie – Prix Pierre Loti 2010), il a travaillé dans l’ONG Peace and Sport à Monaco pendant 5 ans avant de créer la platefore TRAVEL WITH A MISSION.

www.travelwithamission.org

 

Qui se souvient des Andes

2 février 2016, Santiago du Chili, Aéroport Arturo Merino Benitez. L’équipe de “Qui se souvient des Andes” débarque pour six mois d’aventure à travers une cordillère longtemps fantasmée dont il s’agit désormais de concrétiser les promesses. Alpinisme, escalade de grande voie, rando-exploration voire même kayak de haute rivière, tout les moyens seront bons pour explorer ces contrées. Plusieurs sites avaient été repérés avant de partir mais nous nous étions ménagés une certaine marge en fin de voyage afin d’anticiper les inévitables changements de programme imposés par la réalité du terrain. Nous avons finalement à peu près suivi le l’itinéraire anticipé jusqu’à ce qu’Alexandre se brise la cheville au beau milieu de notre aventure. En même temps que nous le quittions à l’aéroport de Santiago, nous entamions alors un nouveau voyage qui nous mena en Atacama, puis en Bolivie, puis enfin sur les 6000 de la Cordillère blanche péruvienne, au gré des conditions météorologiques et des compagnons qui nous rejoignirent tout au long des trois mois restants.

Au fur et à mesure que les chaussons d’escalade s’usent, que nos réchauds nous lâchent et que nos doudounes s’encrassent dans le quotidien des froides nuits de la saison sèche bolivienne, nous vivons chaque semaine, voire chaque jour, le bonheur de s’élever à pied ou au bout d’une corde dans des massifs peu parcourus, sur des parois où quelque fois nous y traçons nos propres itinéraires, seuls au milieu de paysages qui se disputèrent longtemps nos préférences. Nous y avons renoncé, de même qu’il va nous être difficile de conter ici six mois de tribulations qui connurent naturellement leurs hauts et leurs bas (bien vite oubliés).

Henri, Hugo et Alexandre

Lauréats 2015 des Bourses Aventure Labalette