• Microprojets

Potager flottant en jacinthe d'eau

Le projet de potagers flottants en jacinthe d’eau a pour vocation d’aider les villageois isolĂ©s du lac Tonle Sap Ă  assurer leur sĂ©curitĂ© alimentaire et amĂ©liorer leurs conditions sanitaires et socio-Ă©conomiques, tout en contribuant Ă  la prĂ©servation de leur environnement. Le village de Prek Toal se situe sur le lac Tonle Sap, reconnu RĂ©serve de Biosphère par l’UNESCO en 1997. Avec peu de sources de revenus et un coĂ»t de la vie de plus en plus Ă©levĂ© en raison notamment de la dĂ©gradation de l’écosystème du TonlĂ© Sap (dĂ©règlements climatiques, construction de barrages sur le MĂ©kong, surpĂŞche, …), les familles les plus pauvres ne parviennent plus Ă  subvenir Ă  leurs besoins. Les fruits et les lĂ©gumes acheminĂ©s depuis la terre ferme Ă©tant trop onĂ©reux, de nombreuses familles se nourrissent essentiellement de riz et de poissons, crĂ©ant ainsi de fortes carences nutritionnelles. En rĂ©ponse Ă  ces enjeux, le projet vise Ă  concevoir un potager tĂ©moin qui permette de rĂ©pliquer et d’expĂ©rimenter les techniques de permaculture aquacoles ayant dĂ©jĂ  fait leurs preuves dans des environnements similaires, notamment dans les zones inondables du Bangladesh. La structure sera composĂ©e d’un large espace de 40m2 dĂ©diĂ©e Ă  la culture sur jacinthe d’eau. Cette plante aquatique invasive est abondante sur le lac Tonle Sap, et son efficacitĂ© en tant que substrat agricole a Ă©tĂ© maintes fois dĂ©montrĂ©e (les rendements sont estimĂ©s 7 Ă  10 fois supĂ©rieurs par mètre carrĂ© sur un potager flottant en jacinthe d’eau comparĂ© Ă  une production sur terre agricole). Le potager proposera Ă©galement un espace collaboratif pour faciliter les Ă©changes et les formations, des filets et persiennes pour protĂ©ger les cultures de la pluie ou du soleil, des coursives autour des potagers pour offrir de meilleures conditions de travail et des panneaux pĂ©dagogiques sur le fonctionnement du potager. Un espace de culture de petite taille serait rĂ©servĂ© Ă  des ateliers pĂ©dagogiques pour les enfants participant aux cours d’Ă©ducation Ă  l’environnement, afin de les sensibiliser Ă  la permaculture et la diversification alimentaire. Ce projet pilote permettrait d’expĂ©rimenter la culture d’une variĂ©tĂ© de plantes, fruits et lĂ©gumes. Via la distribution et la vente des rĂ©coltes, de l’engrais issu du compostage et des semences, le projet a vocation Ă  ĂŞtre Ă©conomiquement viable au bout de quelques annĂ©es. L’évaluation des rĂ©sultats permettrait de dĂ©terminer des projections Ă©conomiques solides pour dĂ©ploiement Ă  Ă©chelle familiale et rĂ©plication dans les villages alentour. Le potager pilote sera intĂ©grĂ© au complexe de structures existantes d’Osmose (plateforme d’éducation Ă  l’environnement, atelier de tissage en jacinthe d’eau et restaurant communautaire). Cette structure serait ainsi pleinement intĂ©grĂ©e au projet global d’Osmose ; elle sera gĂ©rĂ©e par un membre de la coopĂ©rative locale CBET (Community Based Eco-Tourism) initiĂ©e et accompagnĂ©e par Osmose. L’élaboration d’un compostage permettrait de mutualiser les dĂ©chets issus du potager, du restaurant et du tissage de la jacinthe d’eau, afin de les valoriser en engrais organiques. Les vĂ©gĂ©taux produits pourront ĂŞtre cuisinĂ©s dans le restaurant communautaire, favorisant ainsi l’Ă©conomie circulaire et la consommation biologique locale. De plus, la structure permettra de concevoir de nouvelles thĂ©matiques d’éducation Ă  l’environnement en direction des enfants, en proposant des ateliers pĂ©dagogiques sur le potager. En parallèle du projet implantĂ© par Osmose, des potagers familaux pilotes basĂ©s sur la mĂŞme techbique sont testĂ©s dans le village. Ce projet est actuellement portĂ© par l’Asian Biodiversity Conservation Trust. Des actions passerelles entre de ces deux projets sont prĂ©vues une fois le potager communautaire mis en place. D’un point de vue environnemental, les potagers permettent de plus de valoriser la jacinthe d’eau, plante exotique envahissante devenue une plaie Ă©coologique majeure pour l’écosystème du Tonle Sap, tout en promouvant une agriculture locale et durable, exempte d’intrants chimiques. La production de semences paysannes, distribuĂ©es ensuite aux villageois, permettrait de promouvoir les variĂ©tĂ©s de fruits et lĂ©gumes traditionnels du Cambodge, tout en renforçant encore l’autonomie alimentaire des villageois. Enfn, permettre aux villages lacustres de produire des aliments sains et locaux, et rĂ©duire leur dĂ©pendance Ă  la pĂŞche participe Ă©galement Ă  la rĂ©silience aux changements climatiques.

Gardez le contact avec la Guilde

Pour aller plus loin ensemble, nos petits cailloux numériques au bord du chemin. 


et suivez-nous sur les réseaux

Revivre l’épopée de la guilde

Pour éclairer la piste à la lueur des héritages, quelques dates qui scellent des moments valeureux.