• Microprojets

Les Femmes de Kapou et la Fabrication de savon artisanal

Le Projet se nomme « Les Femmes de Kapou et la production de savon », qui favorise le dĂ©veloppement de l’autonomie des femmes de Kapou par la production de savon artisanaux qu’elles seront Ă  mĂŞme de vendre au marchĂ© par la suite. Le chef du projet sera M. Morrel MOKOSSO. L’association intervient en RĂ©publique centrafricaine depuis 2009. Le principal partenaire au Sud est ADJD-Centrafrique. Il faut noter que ADJD-Centrafrique a Ă©largi son champ d’intervention en s’installant dans le village de KAPOU depuis 2012. Le siège de l’association est en effet Ă  Bangui, la capitale, mais dans le but de dĂ©velopper des activitĂ©s d’insertion par l’agriculture, l’association a crĂ©Ă© des antennes Ă  Bimbo (2ème ville du pays) et Ă  KAPOU, la commune oĂą se dĂ©roulera ce projet. Dans cette commune, une femme sur trois se trouve dans une situation de vulnĂ©rabilitĂ© profonde (source rapport d’exploration de l’association ADJD 2015). Leurs droits ont Ă©tĂ© bafouĂ©s. Elles sont analphabètes et n’ont pas d’avenir. Ces femmes vivent de petites activitĂ©s, qui ne sont pas suffisante pour leur assurer un avenir (vente d’alcool artisanal ou encore accompagnement de leur famille dans les champs, ceci ne couvre pas leurs dĂ©penses pour subvenir Ă  leurs besoins). Nous avons lancĂ© une dynamique sur la ville de Kapou afin de subvenir aux besoins des femmes du territoire. Nous sommes en train de former quarante jeunes femmes en agriculture. Pour dĂ©velopper les activitĂ©s des femmes de notre association partenaire, nous avons dĂ©cidĂ© de faire un projet supplĂ©mentaire, qui est la mise en place d’une petite entreprise de savon artisanale dans la ville de Kapou, afin qu’elles puissent apprendre Ă  le fabriquer et le vendre au marchĂ© Ă  bas prix. L’objectif du projet est de promouvoir l’insertion sociale et professionnelle de ces jeunes femmes et de dĂ©velopper leurs autonomies au travers de la fabrication du savon. Ce que nous recherchons, c’est de voir ces femmes se prendre en charge, avoir des revenus pour subvenir Ă  leurs besoins.

Gardez le contact avec la Guilde

Pour aller plus loin ensemble, nos petits cailloux numériques au bord du chemin. 


et suivez-nous sur les réseaux

Revivre l’épopée de la guilde

Pour éclairer la piste à la lueur des héritages, quelques dates qui scellent des moments valeureux.