• Microprojets

Formation de formateurs au Burkina Faso

Le Burkina Faso est classĂ© au 181ème rang sur 187 pays suivant l’IDH (2014). L’Ă©ducation est une problĂ©matique et un enjeu important pour ce pays dont seulement 66% des enfants Ă©taient scolarisĂ©s en Ă©cole primaire en 2015. Depuis mai 2006, le pays a lancĂ© une rĂ©forme nationale du cycle d’Ă©ducation de base suite Ă  la constatation du levier que reprĂ©sente l’Ă©ducation pour le dĂ©veloppement du pays et Ă  l’insuffisance encore prĂ©pondĂ©rante de la formation des enseignants sur les thĂ©matiques pĂ©dagogiques, notamment concernant l’accompagnement des enfants dans leur scolaritĂ©. Ce projet sera mis en place avec l’autorisation du Ministère de l’Education Nationale du Burkina Faso, ainsi qu’avec le soutien et la collaboration des Circonscriptions d’Education de Base de Ouagadougou et de Dori (ville du Nord du pays dont certains enseignants participeront Ă  la formation). Ce projet rĂ©pond au besoin criant de renforcement des capacitĂ©s des enseignants pour amĂ©liorer l’Ă©ducation donnĂ©e aux enfants. En effet, de nombreuses violences sont constatĂ©es dans les Ă©coles burkinabĂ© (verbales et physiques que ce soit entre les enfants, ou d’enseignant Ă  enfants ou encore entre enseignants, dĂ©tention d’armes blanches Ă  l’Ă©cole..). Une Ă©tude a Ă©tĂ© menĂ©e par l’Etat et montre que les enseignants ressentent le besoin d’avoir une sensibilisation sur la violence en milieu scolaire et des outils pour savoir comment la gĂ©rer, une formation aux mĂ©thodes pĂ©dagogiques innovantes pour le dĂ©veloppement et l’apprentissage des Ă©lèves et enfin l’apprentissage de mĂ©thodes de groupes de parole entre enseignants. Le projet consiste Ă  former un groupe de 30 enseignants d’Ă©coles primaires de Ouagadougou et de Dori (ville du Nord du pays) aux mĂ©thodes pĂ©dagogiques innovantes. La formation sera participative et impliquera activement tous les bĂ©nĂ©ficiaires qui devront ensuite Ă  leur tour former les professeurs de leurs Ă©coles respectives avec un accompagnement. La formation se dĂ©roulera en 4 grands modules (la rĂ©forme du système Ă©ducatif, les diffĂ©rentes mĂ©thodes pĂ©dagogiques innovantes, la communication non violente et la gestion des conflits et l’Ă©ducation aux droits des enfants en milieu scolaire) sur trois ans afin d’accompagner les enseignants dans l’intĂ©gration et la mise en pratique de la formation et surtout pour les aider Ă  former leurs pairs. A la fin de la formation, un atelier de capitalisation et de diffusion des acquis est prĂ©vu pour faire un document collectif qui servira de base pour rĂ©pliquer le projet Ă  de nouveaux enseignants et nouvelles Ă©coles. Ce projet permettra Ă©galement de consolider et structurer un rĂ©seau d’appui local au service d’une Ă©ducation de qualitĂ©, ce qui sera une ressource fondamentale pour rĂ©pliquer et Ă©tendre le projet au niveau national. Les bĂ©nĂ©ficiaires directs du projets sont les enseignants qui recevront la formation donnĂ©e par des experts burkinabĂ©, soit au total 300 enseignants. Les bĂ©nĂ©ficiaires indirects sont les Ă©lèves des 10 Ă©coles touchĂ©es par le projet, soit au total 5 554 enfants.

Gardez le contact avec la Guilde

Pour aller plus loin ensemble, nos petits cailloux numériques au bord du chemin. 


et suivez-nous sur les réseaux

Revivre l’épopée de la guilde

Pour éclairer la piste à la lueur des héritages, quelques dates qui scellent des moments valeureux.