Pourquoi s’engager en Service Civique à l’International ?


1. Un Service Civique, oui. Mais à l’international !

Faire un Service Civique à l’international, c’est avant tout :

  • S’engager au service de la société et se rendre utile, 
  • Se mobiliser et s’investir pour mener à bien une mission,
  • Agir face aux enjeux du monde qui nous entoure.

Bien évidemment, cela permettra aussi aux volontaires de vivre de nouvelles expériences, de s’ouvrir à d’autres horizons et d’envisager cette expérience comme un tremplin professionnel.

Les conditions d’éligibilité et d’engagement sont exactement les mêmes que celles nécessaires pour une mission en France excepté pour l’âge : pour partir avec la Guilde, le volontaire doit simplement être majeur lors de son premier jour de mission à l’international.

Vérifiez en cliquant sur la fiche thématique si vous répondez à tous les critères avant de candidater !


2. Notre fonctionnement

Pour accueillir un volontaire dans le cadre du Service Civique, chaque partenaire doit bénéficier d’un agrément délivré par l’Agence du Service Civique. Les partenaires non agréées peuvent solliciter La Guilde dans le cadre d’un partenariat et mettre en place un projet d’accueil de volontaire. Cela s’appelle l’intermédiation.

Chaque nouvelle demande de partenariat fait l’objet d’une étude approfondie sur plusieurs critères (expérience éventuelle dans l’accueil de volontaires, conditions sécuritaires et sanitaires du pays d’accueil et de la mission, ressources financières et humaines suffisantes, activités adaptées à un jeune en Service Civique…). A l’issue, notre comité de sélection valide ou non le partenariat. 

La mission et les activités proposées seront pré-validées par la Guilde et les autorités françaises sur place (Ambassades, France Volontaires, Consulat) et le lancement de la mission sera validé par L’Agence du Service Civique après plusieurs mois d’instruction.

3. Nos partenaires

Seuls les organismes à but non lucratif (associations, ONG, fondations…) et les personnes morales de droit public (collectivités territoriales, établissements publics…) peuvent prétendre à l’accueil de volontaire en Service Civique. 

Les partenaires peuvent être des structures de droit français ou de droit local.

Ils signent une convention de partenariat avec La Guilde. Cette convention permet d’inscrire les responsabilités de chacun dans l’accueil et le suivi d’un engagé de Service Civique. 

Nous les accompagnons en amont pour leur présenter en détail le statut de Service Civique et nous restons présents tout au long de la mission pour les aider en cas de questions ou de problèmes.

4. Nos valeurs

La Guilde est apolitique et non confessionnelle.

Tous les volontaires qui partent en mission avec la Guilde sont amenés à signer « La déclaration d’engagement des volontaires Guilde ». Ils s’engagent donc à être volontaire de manière désintéressée et à accomplir leur mission en respectant la dimension intègre et éthique promue par La Guilde et ses partenaires.

La Déclaration d’engagement des volontaires de la Guilde

La sécurité reste un enjeu majeur pour la Guilde. Nous assurons une veille continue sur les conditions sécuritaires pour chaque mission en lien avec nos partenaires sur le terrain, France Volontaires, le Ministère des Affaires Étrangères et son centre de crise. Chaque volontaire sera tenu de s’inscrire avant son départ sur Ariane et au registre des Français. Il s’engagera à respecter les recommandations de son partenaire, des autorités locales compétentes et du MAE (en cas de crise…).

5. Une variété d’engagements possibles

L’ensemble des missions que nous proposons sont publiées sur le site de l’Agence du Service Civique (https://www.service-civique.gouv.fr/missions/ )

Plusieurs options s’offrent au candidat-volontaire : 

  • des missions qui se déroulent uniquement à l’international ;
  • des missions mixtes qui permettent de passer quelques mois en France, au siège de l’association, et une partie à l’international (au minimum 3 mois sur le terrain) ;
  • des missions en France auprès de structures promouvant la solidarité internationale ;
  • des missions de réciprocité destinées aux jeunes des pays qui accueillent des Services Civiques français afin qu’ils puissent bénéficier d’une expérience similaire en réalisant leurs missions en France.

6. Prendre conscience de son impact

A l’issue de leur engagement, près de 90% des jeunes estiment que leur mission leur a permis de faire quelque chose d’utile pour les autres ou pour la société. Ils ont le sentiment d’avoir pu mettre en pratique pendant leurs missions des valeurs civiques et citoyennes comme la bienveillance, la solidarité ou l’engagement.

Chaque mission a un impact positif sur les perspectives professionnelles des volontaires et leur permet de découvrir un nouvel environnement professionnel et d’acquérir de nouvelles compétences.

De manière globale, chaque volontaire contribue aussi, à son échelle, à l’atteinte d’un ou plusieurs Objectifs de Développement Durable (ODD) qui visent à éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité. Ce sont souvent les petits riens qui font tout !

Liste des 17 ODD
Les 17 Objectifs du Développement Durable

Retrouvez les 17 Objectifs de Développement Durable en détail https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/

7. Pour devenir un ambassadeur du Service Civique et de l’engagement 

Votre engagement peut donner envie à d’autres de se lancer ! Ne minimisez pas l’impact de votre expérience sur votre entourage et ainsi, vous participez à faire de notre société, une société plus engagée, soucieuse de l’autre et de l’environnement qui l’entoure !

 Retrouvez toutes les informations complémentaires sur le site de l’Agence du Service Civique :https://www.service-civique.gouv.fr/jeunes-volontaires/