Témoignages

Vous en rêvez, nos bénévoles l'ont fait !

TÉMOIGNAGES DE PARTENAIRES LOCAUX :

Partenaire Rwandais en collaboration que la Guilde depuis quelques mois… :missions-courte-temoignages-rwanda

« Nous sommes très contents du séjour chez nous des bénévoles.
Le fait que c’est pour eux la première fois qu’ils découvrent notre pays, et qu’ils n’ont pas d’expérience dans ce que nous faisons ensemble n’est pas un problème : nous avons remarqué qu’ils s’adaptent très vite, qu’ils sont communicatifs, et n’ont aucune complexe, ce qui est important pour nous. Nous les avons trouvés très motivés, avec le désir de découvrir, d’apprendre, et de donner le meilleur d’eux même. Le travail que nous avons fait ensemble était en grande partie physique, mais ils n’hésitent pas à se fatiguer, à se salir, à soulever des objets lourds…Nous pouvons dire que tout se passe comme c’était programmé au départ. »


ILS SONT PARTIS EN 2016…

Maryllis, partie effectuer une mission socio-éducative au LIBAN de mars à mai 2016

 » L’accueil libanais n’est pas une légende : tout au long de mon séjour, je me suis sentie accueillie et aidée.
Mission-courtes-liban-callaud-2016L’objectif de ma mission était d’apporter mon soutien, en tant qu’aide-éducatrice, à Marie, responsable de la classe de Coco le Crocodile. Cette classe fait partie de l’unité de stimulation précoce (USP), ou plus communément appelée Garderie, et regroupe une trentaine d’enfants de 2 à 6 ans répartis selon leur handicap: enfants trisomiques, porteurs de handicap physique, polyhandicapés ou enfants autistes.
L’amour est au centre de tout. Alors soyez prêts à recevoir plus qu’à donner. Votre regard sur le handicap, même si il était déjà tout à fait tolérant, changera forcément en présence de ces enfants. L’accueil libanais vous permettra aussi de réellement vous intégrer, même si il est très important que ce soit vous qui fassiez le premier pas. Mais vous verrez qu’ensuite les libanais n’hésiteront pas à vous inviter chez eux où à vous proposer de vous aider pour les transports.
La responsable des volontaires, est une femme très gentille qui mettra en place plein de choses pour vous afin que vous vous sentiez bien : elle vous proposera de donner de votre temps l’après midi si vous vous ennuyez, de vous inscrire à des cours d’arabe, d’aller faire des activités avec d’autres libanais, d’aller le week-end passer du temps dans l’autre centre de la structure, etc. Saisissez donc ces chances qui vous sont proposées ! « 

William, Elsa, Marie-Laure et Emmanuel, Mission sensibilisation à la protection de l’environnement – TOGO mission-courte-togo-ecolo– Juillet 2016

« Cette mission a été véritablement enrichissante pour chacun d’entre nous. La rencontre, le partage, l’immersion culturelle et la bonne humeur auront été au rendez-vous. Même si un séjour de trois semaines peut paraitre court, il permet tout de même d’en apprendre énormément sur les autres et sur soi-même.

Les bénévoles togolais savent quasiment toujours très bien faire la part des choses entre l’immersion culturelle et la prise en compte de notre propre culture (un exemple est qu’ils font très attention à ne pas mettre trop de piments dans notre nourriture). Les nombreux débats organisés nous confrontent à notre connaissance de l’Afrique et à nos idées reçues.

Grâce au porte-à-porte, notre mission permet tout particulièrement de rencontrer les villageois et de partager leur quotidien. Les séances d’animation avec les enfants sont un vrai bonheur. »


ILS SONT PARTIS EN 2015…

Marine rentre du Rwanda où elle a passé 1 mois auprès de notre partenaire local à Kigali et elle est… contente ! 😉

« Enchantée de ma mission au Rwanda pour ma part. Je ne pensais pas m’attacher autant aux petits de là-bas. C’était un mois génial, les personnes là-bas sont géniales. La mentalité de la population du Rwanda est tellement différente d’ici ! Tellement de gentillesse, un super accueil, des supers moments partagés autant avec notre famille d’accueil qu’avec les enfants.

Chez Sifa (notre famille d’accueil), on a été super bien accueillies, elle a pris grand soin de nous (surtout quand on a été un peu malade, surement a cause de la nourriture..), elle nous a fait rencontrer ses amis, son cousin, on est allés boire un verre avec eux un soir (…).

(…)

Au centre, Louise donnait des cours de Français et moi de Mathématiques avec l’équipe. C’était super compliqué ! Les petits ne parlent ni le français ni l’anglais et les professeurs du centre s’absentent souvent de cours.. Parfois difficile de se faire comprendre donc ! Hors des cours, on a joué avec les petits, ils nous ont appris des jeux de mains… Les au revoir étaient déchirants.

On a monté un petit spectacle pour l’avant dernier jours, quelques parents sont venus voir leurs enfants. On leur a appris « le pont d’Avignon » et « If you’re happy and you know it clap your hands » pour le spectacle, on a choisi une musique à eux, et on les a encouragé à faire une danse façon hip hop par deux. (…) Ils nous ont fait un petit sketch aussi pour le spectacle et fait une chanson d’au revoir. En tout cas ils nous manquent beaucoup.. »

missions-courte-temoignages-genini

————————————————–

Caroline, Georges, Alex et Laurent sont partis à Madagascar pour une mission d’animation socio-éducative. Avant même de revenir ils n’avaient qu’une envie… Repartir !

————————————————–

Clément, parti 1 mois en Équateur !

« Bonjour à tous,

Quelques retours de ma première semaine. Tout se passe à merveille jusqu’à présent. Je vis chez le directeur de l’école, et sa famille. J’ai passé mon premier jour uniquement à observer, en étant assis dans la classe, pour avoir une idée de leur méthode pédagogique et surtout pour me familiariser avec l’école (…). Jusqu’à présent j’ai surtout présenté une projection de photos typiques de France, en demandant aux enfants à partir du Segundo/Tercero (7/8 ans) jusqu’aux plus grands (11 ans) de montrer sur une carte chaque région que je leur présentais. Cela s’est très bien passé, les élèves étant, comme vous pouvez l’imaginer, très curieux de cet échange et étaient en général bien concentrés. Pour ceux que j’ai eu l’occasion de voir à plusieurs reprises, j’ai déjà commencé à enseigner les nombres de 1 à 10, avec une certaine facilité parfois car les élèves ont déjà eu une approche du français grâce au prof de sport et musique, qui a longtemps vécu en France (…). Certains s’attachent très vite, et j’ai du expliquer aux plus passionnés que non, nous n’aurons pas l’occasion de visiter l’Arc de Triomphe pendant mon séjour 🙂

(…) Je me suis bien adapté, ce qui n’était pas très difficile vu qu’on m’a accueilli ici les bras ouverts.

Merci pour le temps que vous avez passé à organiser et encadrer ce voyage, je vous suis très reconnaissant. Profitez de ce beau temps à Paris (d’après ce que je vois sur la météo), et à bientôt ! »

Clément, mission en Equateur, Juin 2015

missions-courte-temoignages-gilliot


ILS SONT PARTIS EN 2014…

Alexis, parti en mission 1 mois au Bénin.

Alexis est parti en août 2014 avec 4 autres bénévoles auprès des enfants de Bohicon au Bénin. Découvrez quelques images de cette belle expérience

————————————————–

Diane revient du Cambodge et a priori elle a apprécié son expérience !

missions-courte-temoignages-loichot

« Ce mois passé au Cambodge a été une source d’enrichissement personnel et de moments de partage incroyables. J’ai beaucoup appris sur moi-même, tant sur mes qualités que sur mes défauts, ce qui a été particulièrement instructif du fait que cela n’a pas toujours été évident à gérer. J’ai fait des rencontres que je n’aurai jamais imaginée (…) Je me suis donnée à fond dans cette mission et pour chaque moment passé auprès des enfants ; tous les moments de rire et de joie qui en sont ressortis me traduisent à quel point je pense avoir réussi ma mission. Je pense que le temps et le recul me diront à quel point cela m’a fait grandir de vivre cette expérience que j’attendais tant. »

————————————————–

Loic, Claire, Danae et Violette ont découvert Madagascar à travers une mission socio-éducative de la Guilde et ils n’ont qu’une envie, y retourner !

« Un seul désir après un mois à Madagascar, repartir ! Tant par sa diversité culturelle, que par la beauté des paysages, cette ile regorge de richesses. Vous en apprendrez à Mada plus qu’en dix ans de lycée ! La vie sur cette terre offre une nouvelle façon d’entrevoir les choses, renouvelle notre vision du monde et permet à chacun de relativiser sur ce qui nous paraissait jusqu’alors insurmontable. Le temps est ici vécu différemment. Chaque moment se doit d’être apprécié, nous devons nous adapter aux retards quotidiens, oubliant le luxe du tout tout de suite… »