Service Civique 2017/2018 avec l’ONG Asylum Access au Mexique


Un témoignage de Samantha Subias
Volontaire en Service Civique avec La Guilde (sept 17-aout 18)


Partie pour le Mexique au sein d’un ONG d’accompagnement des demandeurs d’asile, Samantha tient à témoigner de ses premières impressions après 3 mois de présence sur le terrain. Son témoignage sincère évoque les difficultés mais surtout la joie de découvrir un pays haut en couleur, à travers une mission enrichissante.

 

Je cherchais un emploi depuis plusieurs mois déjà lorsque l’idée m’est venue de tenter ma chance pour une mission de Service Civique. Découragée de ne pas trouver de travail « conventionnel » dans les droits de l’Homme par manque d’expérience, malgré un Master à Sciences Po Bordeaux, effectuer une mission de volontariat m’a semblé une évidence.

J’ai été sélectionnée pour une mission au sein de l’ONG internationale Asylum Access à Tenosique, petite ville à la frontière sud du Mexique. Mes activités au sein d’Asylum s’orientent autour de deux axes, qui sont aussi ceux qui structurent l’activité de l’organisation.
D’abord, l’accompagnement juridique de demandeurs d’asile : nous réalisons des entretiens pour détecter des nécessités de protection internationale, et si nous décidons d’assumer la représentation légale de la personne, nous effectuons pour elle les démarches relatives au processus de demande d’asile et effectuons le suivi de son dossier sur plusieurs mois. Ensuite, nous organisons des événements et activités impliquant des demandeurs d’asile et la communauté locale.

Nous intervenons également au sein de la Casa del Migrante (une ONG qui offre refuge, aide psychosociale et juridique pour personnes migrantes), ce qui accentue l’aspect « expérience de terrain ». En plus de cela je m’occupe personnellement d’effectuer la liaison avec les autres organisations humanitaires et des droits de l’Homme présentes à Tenosique.

Comme chaque situation de demandeur d’asile est différente, j’apprends de nouvelles choses tous les jours. Humainement, cette mission permet de développer des qualités d’empathie et de psychologie pour faire face à des situations qui sont parfois d’une extrême violence, mais il faut aussi se protéger en maintenant une certaine distance et en prenant du temps pour soi.

A part les difficultés inhérentes à la mission, il en existe d’autres liées au lieu d’affectation. Premièrement, le climat, extrêmement chaud même pour le Mexique. Ensuite, Tenosique est une petite ville frontalière où ne sont possibles qu’un nombre très limité de loisirs, dans une zone assez enclavée. Grâce à la présence de nombreuses organisations humanitaires et des droits de l’Homme sur place, l’intégration a cependant été assez facile.

Dans l’ensemble, je suis très reconnaissante de passer cette année dans ce magnifique pays qu’est le Mexique, pays qui offre des perspectives de voyage et découvertes infinies. Plages, pyramides, désert, jungle, villes coloniales… La diversité de ses paysages et de ses cultures en fait une destination pour tous les goûts.

Etre en immersion totale dans un pays étranger est une expérience que je recommanderais à tout le monde, même à ceux qui ne souhaitent faire leur carrière professionnelle en France, car c’est l’occasion de mieux se connaitre et d’acquérir une plus grande confiance en soi.

Finalement, quand on part à la rencontre de l’autre, on finit par se trouver soi-même.

Cascade Agua Azul, Chiapas
Ville de Campeche, Campeche