Seconde édition de la Bourse de l’Aventure Maritime de La Guilde

Remise au festival Les Écrans de la Mer, le samedi 4 mai 2019.

Un article de Cléo Poussier-Cottel


La Guilde a attribué à Vincent Grison la Bourse de l’Aventure Maritime 2019 pour préparer son projet d’aller-retour vers le Pôle Nord (cette bourse est dotée par La Guilde de 5 000 € et a été remise le 4 mai 2019 lors du festival les Écrans de la Mer aux Sables d’Olonne après une soutenance publique).

Vincent Grison est architecte naval, navigateur et travailleur humanitaire. Après des études à la Solent University of Southampton et à l’école d’architecture de Nantes il s’installe à La Rochelle comme architecte naval indépendant. Il a récemment mis cette activité de côté et se consacre maintenant à l’aide humanitaire d’urgence avec Médecin Sans Frontière comme coordinateur de projet. Vincent navigue depuis son enfance, il a été skipper de voiliers classiques, marin sur un trois-mâts et a participé à de nombreuses régates. Il a effectué trois traversées de l’Atlantique dont la dernière, en solitaire, lors de la Mini transat 2015 où il finit dixième. Depuis cette compétition, il prépare cette expédition au Pôle Nord, ne laissant rien au hasard et s’entourant des meilleurs collaborateurs.

Son expédition «  Rennes – Pôle Nord – Rennes » se met au service de la science pour la protection de l’environnement.
C’est un aller-retour sans aide motorisée pour atteindre le Pôle Nord, depuis le lieu qui a vu naître le projet : Rennes. Une solution plus longue et plus intense que pour des expéditions conventionnelles mais qui lui permet de trouver tout son sens : celui de promouvoir une protection de l’environnement sans concessions.

8 300 km à vélo
Tracter plus de 90 kg de matériel dont une embarcation pendant deux mois est un réel défi sportif. Ce trajet permettra des moments de partage incroyable autour de l’expédition car les personnes rencontrées sur le trajet aller (écoles, entreprises, rencontres…) le seront aussi retour.

2 000 km en kitesurf
L’embarcation/traîneau/capsule de survie sera mise à l’eau à proximité du Cap nord en Norvège pour rejoindre l’archipel des Spitzberg. Cette partie de l’expédition sera la plus exposée : naviguer en haute mer avec des cerfs-volants pendant plusieurs jours sur un si petit esquif n’a encore jamais été tenté.

2 500 km à ski
Une première encore jamais réalisée : un aller-retour jusqu’au Pôle Nord géographique pendant l’été en progressant sur l’eau et la glace. C’est un chemin semé d’obstacles car la banquise bouge en permanence, elle se casse et se reforme en fonction des conditions météorologiques. Cette étape intéresse beaucoup les scientifiques qui cherchent à comprendre le fonctionnement de la banquise et de son écosystème.

Pour suivre son projet, cliquez ici

Nous lui souhaitons bon vent !