Reportage Photo avec Alex et Helena, VSI au Nicaragua

Alex et Helena ont commencé fin 2019 un VSI avec La Guilde et blueEnergy à Bluefields au Nicaragua.

Un article de Lucille Caron Chargée de mission VSI


Alex et Helena s’inscrivent dans la mission de blueEnergy pour améliorer les conditions de vie de populations isolées au Nicaragua et en Éthiopie, en y développant les énergies renouvelables et l’accès aux services essentiels.

Passionné de photographie, Alex nous fait découvrir son quotidien et nous raconte sa mission, perturbée par la pandémie, à travers ses clichés.

Tu es parti avec ta compagne, peux-tu nous présenter ton parcours et les raisons qui vous ont amenés à vous engager ensemble ?

C’est une longue histoire ! En 2014 j’ai fait un voyage de neuf mois du Canada au Pérou, au terme duquel j’ai voulu changer d’orientation professionnelle. Je suis passé de la logistique aux énergies renouvelables, et j’ai cherché à appliquer ce domaine à la solidarité. Ma chérie Helena, qui est mexicaine, travaillait déjà dans la solidarité internationale, en particulier avec les migrants et les réfugiés. On a tous les deux trouvé un boulot à Paris où on est resté quelques années. On rêvait souvent de retourner en Amérique Latine sur un projet commun, ça semblait presque impossible et pourtant…

Ascension du volcan Concepción, sur l’île d’Ometepe. ©Alex Lemetais

Peux-tu présenter votre organisme d’envoi et son action ? Pourquoi avoir choisi cette organisation en particulier ?

blueEnergy travaille sur la résilience des communautés de la côte Caraïbes du Nicaragua, qui est la zone la plus isolée et la plus vulnérable du pays. Ils travaillent essentiellement sur les trois axes de l’accès à l’eau et à l’hygiène, de l’accès aux énergies propres et de la sécurité alimentaire via l’agroécologie. L’idée directrice est de fusionner toutes ces composantes pour réaliser des projets intégraux d’adaptation au changement climatique.

Projet de reproduction et conservation de graines adaptées au climat de la côte Caraïbes, par blueEnergy. ©Alex Lemetais

Quelles sont tes missions ?

Je suis en charge de relancer le programme « Energies renouvelables », qui était plus ou moins en friche après le départ des volontaires qui s’en chargeaient en 2018, quand est survenue une crise politique qui a forcé l’évacuation de tous les expatriés. Je dimensionne, conçois, construis et assure la maintenance des installations solaires en projet ou déjà installées. Un autre axe important est la création d’un parcours de formation pour permettre à des employés locaux de prendre le relai, pour que ce programme dépende moins des volontaires étrangers.

La toiture solaire de notre « centre modèle ». Grâce à elle nous avons l’électricité H24, même lors des fréquentes coupures de courant. ©Alex Lemetais

Comment s’est passée ton intégration à Bluefields ?

Notre intégration n’a posé aucun problème. L’équipe locale nous a accueillis à bras ouverts et nous avons peu à peu tissé des liens avec des amis, locaux ou expatriés, jusqu’à composer une belle équipe. Les aspects interculturels ? C’est surtout les habitudes de travail qui sont assez différentes ici par rapport à la France. Notamment le rapport au temps, et à la gestion des incertitudes.

Ensuite, la côte Caraïbes est un berceau des civilisations, six ethnies différentes y cohabitent ! Nos projets se font en étroite collaboration avec les communautés, et chacune a ses spécificités culturelles. Les comprendre et les appréhender fait partie intégrante du travail, c’est même parfois l’aspect le plus complexe.

Javier est un ami de culture préhispanique Rama. Il nous a beaucoup aidés à nous mettre en relation avec les Ramas sur un projet au sud de Bluefields. ©Alex Lemetais

Votre bilan personnel et professionnel pour l’instant?

Pour ma part, je suis très satisfait de mes missions et des compétences professionnelles que j’ai pu développer. Je pense avoir beaucoup progressé en très peu de temps car j’ai dû tout apprendre seul et vite. Personnellement, j’ai toujours été très à l’aise avec les cultures latines, donc je me suis rapidement acclimaté à Bluefields, d’autant que j’en ai profité pour pratiquer mon autre passion : le reportage photo.

Helena travaille à la recherche de fonds et à la définition des projets pour leur financement. Elle a dû faire face à d’autres types de difficultés car son poste était moins bien défini que le mien. Elle a développé une capacité d’adaptation à toute épreuve. Pour exemple, elle s’est reconvertie en responsable de la mise en place des plans sanitaires COVID au sein de l’organisation en quelques jours !

Extrait d’un reportage sur le nettoyage des puits à Bluefields ©Alex Lemetais

Des conseils pour les futurs volontaires ?

Pour ceux qui hésitent à partir :

Demandez-vous d’abord comment vous réagissez en général quand vous ne pouvez pas tout contrôler autour de vous, et quand vous êtes éloignés d’un endroit connu. Si l’incertitude et/ou l’éloignement vous angoissent, alors demandez-vous si vous souhaitez surmonter ces peurs. Si oui, partir vous mettra peut-être en face de vos inquiétudes, mais vous en ressortirez vraiment plus fort. Si non, ce n’est probablement pas la peine de tenter le coup.

Si par contre vous êtes d’un naturel plutôt « flex » et ouvert à l’inconnu, la question ne se pose pas.

Cependant destination mise à part, demandez-vous si la mission correspond à ce que vous souhaitez, à votre projet professionnel, c’est très important. Ne partez pas simplement « pour aller ailleurs », il n’y a rien de pire que d’être éloigné pendant très longtemps pour faire quelque chose qui nous rebute.

Partir loin, un choix à double tranchant…©Alex Lemetais

Conseils pratiques :

  • Souscrivez à une banque en ligne si la vôtre n’a pas de partenariat avec une banque locale.
  • Pensez à la redirection de courrier si vous laissez votre appartement ou maison
  • Pensez au forfait free à 2euros si vous souhaitez conserver votre numéro de téléphone.

Tu as pu rencontrer un autre VSI de La Guilde pendant tes congés, peux-tu nous parler de cette rencontre ?

Pendant la fermeture de Noël nous avons voyagé sur la côte Pacifique pour découvrir ce côté du pays. Nous en avons profité pour contacter Vincent, en VSI dans un village côtier au sud du Nicaragua. On s’est retrouvé le soir du jour de l’an et nous avons tout de suite sympathisé. Il nous a fait découvrir la côte et ses projets de conservation des espèces dans le corridor biologique « Paso Pacifico ». Nous avons même participé à un grand comptage ornithologique à bord d’un bateau motorisé. Malheureusement, ses missions ont dû être interrompues à cause de la situation sanitaire et il est rentré en France. On essaiera de se revoir là-bas !

Lire l’article de Vincent sur son VSI, publié en novembre 2019.

Préparation du comptage ornithologique à l’aube, plage d’Ostional. ©Alex Lemetais


Envie de continuer la lecture ?

Pour continuer d’en prendre plein les yeux et suivre les chroniques nicaraguayennes d’Alex : Découvrez sa page de photographie https://www.alex-lemetais.com/

Instagram : @alex_lem_photography

Vous voulez découvrir plus de photos de VSI ? Notre concours photo est pour vous !

L’enjeu de l’eau et l’assainissement vous intéresse ? Retrouvez le travail de Eau & Vie, un autre partenaire avec La Guilde pour le déploiement de 19 VSI dans 3 pays : http://la-guilde.org/world-toilet-day-quelle-reponse-du-vsi/