Valoriser l’engagement des jeunes en Service Civique : l’affaire de tous

Le pouvoir d'être utile

Un article de Lucie PREDINAS


Le mardi 6 mars, l’Agence du Service Civique a lancé sa nouvelle campagne de communication destinée à mettre en avant le réel impact des missions portées par les volontaires en Service Civique et la plus-value de cette expérience dans leur projet d’avenir. « Le sens de notre campagne repose sur un constat : en s’engageant, les jeunes volontaires rendent service à la communauté, apprennent en même temps. Nous devons donc faire comprendre à la société qu’il faut valoriser leur engagement » a déclaré le président Blanc. Car si le service civique change le regard des jeunes sur la société, il peut être un levier pour faire changer le regard de la société sur les jeunes.

Ces rencontres avaient également pour objectif de présenter les grands enseignements du baromètre 2017 du Service Civique qui confirme une volonté toujours croissante des jeunes de s’engager dans des missions d’intérêt général.

Le Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer, présent à cet évènement, en a profité pour exprimer sa fierté de porter ce dispositif. Pour lui, la jeunesse reste une richesse et le dispositif du Service Civique doit perdurer et devenir universel.

S’assurer de la qualité du service civique reste l’un des trois grands défis pour 2018 évoqués par le président de l’Agence du Service Civique Yannick BLANC. La seconde priorité est de valoriser le service civique, notamment auprès des recruteurs  et c’est en ce sens que Yannick BLANC a annoncé la création du Club de valorisation et de promotion du Service Civique qui accueillera des entreprises ou groupes d’entreprises sensibles à l’engagement des jeunes et désireuses de mettre en avant leurs compétences acquises pendant cette expérience. La troisième priorité sera de particpier à la création et au développement d’un corps européen de solidarité « porté par la France, devenue le premier pays d’Europe par le nombre des jeunes volontaires ».

De nombreuses interventions d’anciens volontaires ou de  jeunes actuellement en mission ont ponctué ces échanges tintés d’optimisme. Ils ont unanimement évoqué une expérience très riche. Tant au plan humain avec des rencontres hors normes, que personnel et professionnel. Ainsi Anne-Lise raconte que sa mission « au service jeunesse de la Mairie d’Evry, m’a permis de me mettre au service de ma ville, de rencontrer des jeunes qui n’ont pas ma chance. J’en suis sortie grandie. Je recommande le service civique, tous les jeunes devraient le réaliser ! » La jeune femme qui travaille désormais dans l’humanitaire a aussi insisté sur le sentiment d’utilité via son engagement.

Découvrez le nouveau clip du Service Civique