Projet WEEECAM – La Guilde et Solidarité Technologique



Un article de


Formation professionnelle et recyclage des D3E (déchets d’équipements électriques & électroniques)

Localisation: Cameroun.

Partenaires techniques et financiers : FFEM, Gevalor, BRGM, ERA Cameroun, ADEME, Mairie de Paris, Syctom, Communauté Urbaine de Douala, Communauté Urbaine de Yaoundé.

 

Solidarité Technologique, ST, est une association française agissant à Yaoundé dans le domaine de la formation professionnelle des jeunes démunis et la revalorisation et le recyclage des déchets d’équipement électriques et électroniques (D3E).

Les D3E sont une catégorie de déchets posant une double problématique : une croissance rapide ainsi que des contraintes de gestion importantes au vu de certains composants toxiques qui les constituent. Des enjeux écologiques et sanitaires cruciaux y sont en effet associés. Les pays en développement sont particulièrement exposés à cette problématique : leur croissance économique et démographique rapide, ainsi que les changements sociaux et culturels entraînés par le développement, entraînent une forte augmentation du flux de D3E.

 

Pour ces raisons, La Guilde accompagne depuis 2011 Solidarité TST VIDEO SUEZechnologique dans la mise en place de la première filière de recyclage de D3E d’Afrique Centrale. Un premier centre de traitement et revalorisation a été ouvert à Yaoundé en 2012. Depuis, son activité va croissante et Solidarité Technologique a reçu en juin 2016 le Prix Suez Initiative – Institut de France pour l’Entreprenariat Social.
Voir la page et la vidéo de présentation du projet de ST.

 

Aujourd’hui, fortes de ces 6 années d’expérience, La Guilde et Solidarité Technologique lancent ensemble le projet WEEECAM, un projet d’envergure dont l’objectif est de faire passer l’activité existante à l’échelle semi-industrielle.

Le projet, à sa pleine maturité à la fin de l’année 5, permettra l’emploi à plein temps de 157 personnes. Des partenariats auront été noués avec divers acteurs locaux qui assureront la collecte des D3E, dans une collaboration réfléchie et constructive avec le secteur informel. La réussite du projet permettra la validation d’un modèle transposable à d’autres pays, en particulier en Afrique où une telle activité est aujourd’hui absente.

La création de l’activité sous la forme d’une entreprise, qui génèrera des bénéfices vers la fin du projet, est le meilleur gage de sa pérennité. Pendant sa mise en œuvre La Guilde et Solidarité Technologique réfléchiront à deux scénarios de rétrocession : la transformation en une structure locale de type ESS (Economie Sociale et Solidaire) ou la création d’une entreprise conventionnelle avec des prises de participations partagées entre des investisseurs privés et des institutions publiques locales.

Enfin, le projet WEEECAM aura un impact majeur sur l’environnement local et mondial. Il permettra de rassembler et traiter des flux de déchets potentiellement dangereux, évitant ainsi la dispersion de polluants et composés toxiques, dangereux pour la couche d’ozone et le réchauffement climatique. Il aura également une dimension innovante en expérimentant la création et la revente de crédits carbones liés à une activité de gestion des DEEE.

Site de Solidarité Technologique : www.solidarite-technologique.org