Happy and peaceful Year 2019 !

Meilleurs voeux de Radio de La Paix

Greetings from Radio Al-Salam

Un article de Paola BENETON


Chers partenaires,
Cette année fut intense. De nombreux changements eurent lieu en Irak et la Radio Al-Salam a su s’adapter pour continuer à porter la voix des réfugiés, déplacés et retournés dans leur vie quotidienne, leurs défis, leurs initiatives. Nous avons grandi et diffusons désormais à Dohuk et dans les zones libérées du Nord de l’Irak. Tout cela est possible grâce à vous, grâce à notre collaboration, grâce à votre aide, et nous vous remercions pour cette année si riche.
Radio Al-Salam célébrera son 4ème anniversaire cette année. Elle continuera de travailler comme avant avec de nouveaux programmes, de nouveaux défis. Nous espérons que notre collaboration continuera de porter ses fruits afin de diffuser largement notre message de paix.
Toute l’équipe vous souhaite une très belle année 2019. Nous espérons qu’elle sera riche et vos projets fructueux.
Avec nos meilleurs voeux,
Fabian, Samir, Ronza, Naveen, Shahad, Hani, Afshin et Marie,
L’équipe de Radio Al-Salam / Radioalsalam.com
Dear partners,
This year was intense. Some changes happen to Iraq and Radio Al-Salam adapted to them to keep taking voices of refugees, IDPs and returnees in their daily life, their challenges, their wishes, their initiatives. We grew up in size and are now broadcasting in Dohuk and liberated areas of Northern Iraq. All of that was build with you, thanks to our collaboration, thanks to your help and we would like to thank you for this eventful year.
Radio Al-Salam will celebrate its 4th birthday this year and will keep working as before with new programs and new challenges. We hope that our collaboration will keep going on and that we can all work together spreading our peace message.
All the team is wishing you a very happy new year. We hope that 2019 will be intense and your projects successful.
Best wishes for all of you,
Fabian, Samir, Ronza, Naveen, Shahad, Hani, Afshin and Marie,
Radio Al-Salam’s team / Radioalsalam.com

Projet WEEECAM – La Guilde et Solidarité Technologique



Un article de


Formation professionnelle et recyclage des D3E (déchets d’équipements électriques & électroniques)

Localisation: Cameroun.

Partenaires techniques et financiers : FFEM, Gevalor, BRGM, ERA Cameroun, ADEME, Mairie de Paris, Syctom, Communauté Urbaine de Douala, Communauté Urbaine de Yaoundé.

 

Solidarité Technologique, ST, est une association française agissant à Yaoundé dans le domaine de la formation professionnelle des jeunes démunis et la revalorisation et le recyclage des déchets d’équipement électriques et électroniques (D3E).

Les D3E sont une catégorie de déchets posant une double problématique : une croissance rapide ainsi que des contraintes de gestion importantes au vu de certains composants toxiques qui les constituent. Des enjeux écologiques et sanitaires cruciaux y sont en effet associés. Les pays en développement sont particulièrement exposés à cette problématique : leur croissance économique et démographique rapide, ainsi que les changements sociaux et culturels entraînés par le développement, entraînent une forte augmentation du flux de D3E.

 

Pour ces raisons, La Guilde accompagne depuis 2011 Solidarité TST VIDEO SUEZechnologique dans la mise en place de la première filière de recyclage de D3E d’Afrique Centrale. Un premier centre de traitement et revalorisation a été ouvert à Yaoundé en 2012. Depuis, son activité va croissante et Solidarité Technologique a reçu en juin 2016 le Prix Suez Initiative – Institut de France pour l’Entreprenariat Social.
Voir la page et la vidéo de présentation du projet de ST.

 

Aujourd’hui, fortes de ces 6 années d’expérience, La Guilde et Solidarité Technologique lancent ensemble le projet WEEECAM, un projet d’envergure dont l’objectif est de faire passer l’activité existante à l’échelle semi-industrielle.

Le projet, à sa pleine maturité à la fin de l’année 5, permettra l’emploi à plein temps de 157 personnes. Des partenariats auront été noués avec divers acteurs locaux qui assureront la collecte des D3E, dans une collaboration réfléchie et constructive avec le secteur informel. La réussite du projet permettra la validation d’un modèle transposable à d’autres pays, en particulier en Afrique où une telle activité est aujourd’hui absente.

La création de l’activité sous la forme d’une entreprise, qui génèrera des bénéfices vers la fin du projet, est le meilleur gage de sa pérennité. Pendant sa mise en œuvre La Guilde et Solidarité Technologique réfléchiront à deux scénarios de rétrocession : la transformation en une structure locale de type ESS (Economie Sociale et Solidaire) ou la création d’une entreprise conventionnelle avec des prises de participations partagées entre des investisseurs privés et des institutions publiques locales.

Enfin, le projet WEEECAM aura un impact majeur sur l’environnement local et mondial. Il permettra de rassembler et traiter des flux de déchets potentiellement dangereux, évitant ainsi la dispersion de polluants et composés toxiques, dangereux pour la couche d’ozone et le réchauffement climatique. Il aura également une dimension innovante en expérimentant la création et la revente de crédits carbones liés à une activité de gestion des DEEE.

Site de Solidarité Technologique : www.solidarite-technologique.org