L’expédition Polar Kid avec Loïc Blaise

Un tour de l'Arctique à bord d'un hydravion ultra-léger au profit de la recherche contre la sclérose en plaques

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Confronté à une maladie dégénérative et invalidante, Loïc Blaise s’apprête à faire un tour du cercle Arctique en hydravion et en 80 jours, à la rencontre des peuples et de la faune qui sont en première ligne du réchauffement climatique. Ultime route aérienne qui reste à ouvrir, c’est un défi humaniste et sportif qu’il s’apprête à relever en unifiant toutes les nations du Grand Nord.

Loïc Blaise, pilote professionnel, apprend à 34 ans qu’il est atteint d’une sclérose en plaques. Passionné par le Grand Nord, il fait un parallèle entre la dégradation de sa santé et la dégradation de l’Arctique. Après plusieurs années de traitement intensif, il se lance dans une mission très personnelle. Face à l’urgence, il part faire le tour de l’Arctique à bord d’un hydravion ultra-léger au profit de la recherche contre la sclérose en plaques (organisation d’un Téléthon international). Il veut également exposer au monde ce qui menace cette région et démontrer qu’il ne faut pas jamais renoncer à se battre, que la maladie soit environnementale ou physiologique.

Son hydravion est un prototype d’Aero Volga capable d’évoluer sur tous types de surface et consommant moins de carburant qu’une voiture. À tour de rôle, plusieurs grandes figures de l’aérospatiale et de l’aéronautique seront à ses côtés les pilotes relais de son expédition : Valéri Tokarev (cosmonaute russe), Virginie Guyot (leader de la Patrouille de France et pilote de chasse), Jean-François Clervoy (spationaute) et Patrick Louis (pilote de ligne, chasse et pilote de la Patrouille de France).

L’expédition se déroulera en 2 phases :
« Le Prologue sibérien » (du 12 juillet au 5 août 2017) : Polar Kid va longer l’Oural du sud au nord, jusqu’en Lamalie (la région autonome Yamalo-Nénètse du grand nord sibérien) puis traversera les péninsules du Yamal et du Taymir pour enfin rejoindre le point le plus au nord du continent eurasien, à la rencontre des derniers Dolganes.
« Le tour du monde des glaces » (du 15 avril au 2 juillet 2018) : un périple de 80 jours, 20 000 km et 50 étapes. Pour cette expédition, vous trouverez plus d’infos sur le site Life-Odyssey (http://life-odyssey.org/polar-kid).

Tous ceux qui souhaitent soutenir cette équipée peuvent encore inscrire leur nom sur l’avion et ainsi contribuer à la mission. Les bénéfices générés par l’expédition iront à la recherche contre la sclérose en plaques. Un documentaire produit par Gedeon programmes relatera l’ensemble de l’aventure.

Les Cafés de l’Aventure du 2 mai 2017

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l'Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR

15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00,
le 1er étage du Zango est réservé aux Cafés de l’aventure.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !

Les invités de cette soirée sont :

À CHEVAL ENTRE CIEL ET STEPPES
Voyage à cheval en solitaire durant 6 mois à travers les steppes et montagnes de Mongolie

Amoureuse de grands espaces et de voyages lents, Manon Guiraud, 27 ans, a déjà passé deux étés à cheval en Mongolie à travers les régions du Khangaï et du Khenti (5 mois), mais jamais seule. Elle s’est essayée au voyage à vélo dans les Highlands puis à la voile le long des côtes bretonnes. Mais ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est voyager au rythme des chevaux et elle tente une escapade en France dès que l’occasion se présente avec une petite jument de Merens nommée Tal. Ensemble, elles ont parcourus 700 km l’été 2015 entre l’Île de France et la Normandie, puis 400 km de l’Essonne au sud du Morvan à l’automne 2016.
Le 4 mai elle prend le départ pour un voyage de 6 mois à travers la Mongolie, avec un objectif : atteindre à cheval les magnifiques montagnes de l’Altaï. À deux jours du grand départ, Manon vient vous parler de son projet, de l’étincelle qui à fait naître ces envies de voyage à cheval et de grands espaces, jusqu’à la réalisation de celui-ci.

Pour plus d’informations consultez le site internet ou la page facebook du projet de Manon Guiraud.

THE BAIKAL RACE

Après une reconnaissance concluante en 2016, Élodie Arrault et Dominique Bleichner ont décidé de traverser les 636 kilomètres de longueur du lac Baïkal avec un char à glace de leur construction. Mais la première semaine de leur périple, d’importantes chutes de neige couvriront exceptionnellement en quelques jours l’intégralité du lac sibérien d’une poudreuse trop épaisse pour leur permettre de progresser comme ils l’avaient prévu.
Ils reviennent de Russie pour nous parler de leur aventure et de la stratégie qu’ils ont dû adopter.

La page facebook de Baïkal Race

 

The Baikal Race

23 jours d'expédition sur la "perle de Sibérie"

The Baikal Race

Un article de Cléo Poussier-Cottel


« Après 23 jours d’expédition sur le lac Baïkal, nous sommes enfin arrivés à Severobaïkalsk au nord. Partis du sud du lac le 1er mars dernier, 650 km plus bas, nous avons rencontré bien des difficultés à cause d’une année exceptionnellement neigeuse (40 cm en milieu de parcours) et très peu ventée. L’aventure a du coup été bien plus physique de prévue mais nous avons quand même trouvé un peu de glace au centre du lac pour pouvoir utiliser notre char !

Nous avons été tels des surfeurs qui cherchent LA vague… Nous avons toutefois dû le laisser pour terminer à pieds la troisième partie du lac, la plus sauvage. Déçus au départ de devoir modifier notre plan initial, nous sommes finalement bien heureux d’avoir su rebondir et profiter de ce parcours inédit !

Un grand merci aux Bourses Aventure Labalette avec le concours de La Guilde qui nous ont soutenus dans cette aventure magnifique. »

Élodie Arrault et Dominique Bleichner

Vous pouvez revoir en replay l’émission de Sept à Huit qui retrace leur aventure: https://www.tf1.fr/tf1/sept-a-huit/videos/sept-a-huit-desert-de-glace.html

Et retrouvez les photos de l’expédition sur facebook : The Baïkal Race

Zephyr Endless Flight

Reconnu Projet pilote par La Guilde

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Le défi est un nouveau record du monde de vol de longue durée en ballon.

C’est d’abord une incroyable aventure humaine menée par une équipe de passionnés d’aérostats, d’exploration et d’aéropostale.
Pour l’équipe de Zephyr Endless Flight, menée par Vincent Farret d’Astiès et Amaury Jarrousse, le défi est un nouveau record du monde de vol de longue durée. Nos deux pilotes éco-explorateurs espèrent passer un mois dans le ciel en survolant l’Europe, l’Arctique et l’Amérique depuis une nacelle de 8 mètres carrés à 8 000 m d’altitude. C’est aussi pour eux, une manière de démocratiser le tourisme et la recherche spatiale dans les hautes sphères de la stratosphère.
Leur ballon est une innovation technique radicale : un ballon hélium 2.0 avec une nacelle en fibre de carbone qui vole grâce à un système unique auto-régulé de gestion de l’altitude. Bref, un nouveau type de ballon qui vole sans interruption grâce à l’énergie solaire et sans dépenser une goutte d’énergie fossile.

Pour rendre hommage à tous ces pionniers qui nous font changer d’altitude, le 24 février dernier, l’équipe de Zephyr Endless Flight était présente à l’Aéroclub de France où Bertrand Piccard a reçu le premier prix Latécoère Explorer.

Le 22 mars Zéphyr a enfin dévoilé son programme :

Zephyr programme

Suivez-les sur http://eepurl.com/cGBkA1

http://zephyrendlessflight.com

Des images à couper le souffle… !!

Les Cafés de l’Aventure du 4 avril 2017

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l'Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR

15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00,
le 1er étage du Zango est réservé aux Cafés de l’aventure.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation… !

Les invités de la soirée  :

Jean-Claude METTEFEU
Alpiniste solitaire

À 60 ans, Jean-Claude est un personnage atypique :

Marcheur et skieur invétéré, il a transformé les Alpes en domaine de jeu. Seul et en autonomie complète, il traverse ces montagnes dans tous les sens. Dès l’objectif atteint, il repart pour une autre expédition. Ses Alpes à lui, c’est plus de 500 courses réussies (entre 1976 et 1988), plus de 10 000 km parcourus en solitaire (entre fin 1999 et 2006 dont 700 refuges atteints…)

Depuis décembre 2013, Jean-Claude a aussi entrepris un tour du monde, celui-ci a débuté au Maroc, il a déjà visité 48 pays et l’aventure continue…

Il voyage en solitaire mais il aime partager ses aventures :
Jean-Claude a réalisé plusieurs interviews radios, à la télévision, dans les magazines. Il a donné des conférences et publié une quarantaine de livres (papiers et ebooks sur www.bookelis.com et Amazon.mettefeu). Il est aussi l’auteur de plus d’un millier de vidéos sur : www.youtube.com/mettefeu
Il a aussi été l’invité au Salon international de la randonnée en Suisse pour son film : 20 Mont-Blanc seul en 45 jours.

http://jeanclaude-mettefeu.iggybook.com/fr/

Vincent HANRION
Fondateur de Cinécyclo – cinéma itinérant à vélo

Vincent est parti fin 2015 au guidon de son vélo-cargo sur les pistes du Sénégal avec, à son bord, 34 kilos de matériel de projections vidéo électriquement autonome. Il s’est ainsi rendu de village en village, privilégiant les zones les plus isolées et dépourvus d’électricité à la rencontre de structures locales oeuvrant dans le domaine environnementale.

Après un premier mois de pédalage en Casamance, Vincent fait la rencontre de Yoro qui deviendra son compagnon de route pour les 5 mois suivants. Ce jeune berger Peul s’embarque à son tour pour plus de 100 projections, 12 000 spectateurs et 3 000 kilomètres !

En France comme au Sénégal, des équipes sont formées et assurent la pérennité des actions de l’association. L’aventure continue ! Une nouvelle expédition préparatoire se tient d’ailleurs actuellement en Amérique du Sud.

Plus d’informations : cinecyclo.org

Les Bourses Aventure Labalette 2017

La date limite de dépôt des dossiers est prolongée !

Un article de Cléo Poussier-Cottel


La date limite de dépôt des dossiers pour les candidatures 2017 est reportée de quelques jours. Profitez de cette occasion pour proposer votre projet d’exploration à caractère sportif (à pied, à cheval, en canoë, à vélo, en ulm…) aux Bourses de l’Aventure Labalette.

La nouvelle date limite de dépôt des dossiers est le

lundi 20 mars 2017

Pour tout savoir sur les Bourses Aventure Labalette / La Guilde, cliquez ici.

 

Rendez-vous à Lons-Le-Saunier

la ville où a grandi l'explorateur Paul-Émile Victor

Un article de


Cléo Poussier-Cottel, coordinatrice des Écrans de l’aventure, sera à Lons-Le-Saunier pour la 2ème édition des Rendez-vous de l’aventure !

Ce festival, organisé par deux jeunes grands voyageurs, Virgile Charlot et Marion Martineau-Charlot,
aura lieu du 16 au 19 mars 2017
http://www.rdv-aventure.fr/

Découvrez la bande annonce 2017 !

Virgile Charlot est un ancien lauréat des Bouses de l’Aventure / La Guilde pour sa traversée de l’Afrique à vélo, son livre Tropique du Bayanda. Une épopée africaine (Éd. Arthaud) a aussi reçu à Dijon une mention spéciale du jury au Festival des Écrans de l’aventure de 2012.

Nous gardons un excellent souvenir de l’édition 2016 et nous nous réjouissons d’être présents à cette nouvelle édition. Au plaisir de vous y retrouver.

Eric Bellion

Un premier Vendée Globe réussi !

Un article de Cléo Poussier-Cottel


C’est à 17h58 et 20 secondes, ce lundi 13 février 2017 qu’Éric Bellion a terminé son Vendée Globe, « Comme un seul homme » !

En 99 jours, 4 heures, 56 minutes et 20 secondes, il arrive en neuvième position. Mais ce classement, très honorable pour un premier Vendée Globe, n’est pas sa seule victoire. En effet, durant cette course, Eric aura montré un enthousiasme, une volonté, une détermination et un courage exemplaire. Surtout quand on sait les difficultés que représentent une telle entreprise et un tel voyage. Mais au-delà de toutes ces contraintes, il a surtout réussi à nous faire partager son bonheur d’être là, son plaisir d’être à la barre. Nous l’avions découvert à de multiples reprises lors de ses venues aux Écrans de l’aventure avec sa team de « Bras-cassés » à bord de Jolokia. Mais il faut souligner que cet exploit aura permis de faire connaître (au plus grand nombre des amateurs de voiles et de mer) : un grand marin, un homme de mer au grand cœur et un très grand bonhomme.

Bravo à toi Éric, bon repos et à très bientôt pour de nouvelles aventures !

www.ericbellionvendeeglobe2016.com

Mike Horn

Traversée du continent Antarctique

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Le 7 février, Mike Horn vient de réussir la traversée du continent Antarctique en 57 jours, avec un traîneau de 200 cents kilos et des kites.
www.mikehorn.com
Jocelyn Chavy, du magazine Wider a réalisé un bel article à ce sujet. En voici un extrait :

« Pourquoi l’exploit de Mike Horn en Antarctique est-il hors norme ?

Mike Horn est l’un des plus grands, si ce n’est le plus grand aventurier actuel, et il vient de réussir une énorme traversée solitaire du continent. S’il n’est pas le premier à traverser l’Antarctique – mais le norvégien Rune Gjeldnes en 2006 – Mike Horn a probablement réussi la seconde, la plus rapide, et la plus grande traversée jamais effectuée. C’est l’occasion de faire le point sur les différents itinéraires possibles pour qui veut atteindre le pôle Sud. Autant le dire toute de suite : en la matière, il n’y a rien à voir entre un Pôle Sud « classique », environ 1 100 km, et la traversée de Mike Horn, cinq fois plus longue… »

Pour lire la suite, cliquer ici.

Expédition Wayra

Lauréats 2015 des Bourses Aventure Labalette

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Le départ approche !

Du 12 au 28 février, Stanislas, Paul-Henri, Julien et Benoît vont tenté la traversée du salar d’Uyuni en kitesurf.

« Situé à 3 658m d’altitude au cœur de la cordillère des Andes, le salar d’Uyuni est un territoire hostile qui constitue le plus vaste désert de sel du monde (10 582km²) soit 1,5 fois la Corse.

C’est une région mystique du monde, en pleine terre Aymara, peuple fier qui perpétue les rituels et croyances ancestrales des Andes.

C’est ce désert extrême que nous allons traverser en kitesurf et en autonomie totale : un territoire vaste, inhabité et isolé, où l’altitude raréfie l’oxygène, et où règne des températures extrêmes (-10°/+20°C) et des vents violents (jusqu’à 50 nœuds).

Comme tout désert, l’espace est sec, mais, en février, au pic de la saison des pluies andines, le salar se couvre d’une fine couche d’eau éphémère (5 à 30 cm) et nous en profiterons pour le traverser dans une eau particulièrement corrosive (10 fois la salinité de la mer)

Le Salar a également un potentiel économique gigantesque puisqu’on estime qu’il contient le tiers des réserves de lithium (principal composant des batteries de nos appareils électroniques) exploitables de la planète, ce qui attire bien des convoitises. »

Nous souhaitons « bon vent » à toute l’équipe !

http://www.kitesurfinguyuni.com

Et pour suivre l’expé sur facebook : Expédition Wayra