Traces de l’humanité vues du ciel

Projection réalisée et animée par Jean Ponsignon

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Lundi 18 novembre à 19 h 30

Salle Cana – 1 rue de Candolle – 75005 Paris

Participation aux frais 5 euros – gratuit pour les étudiants et les demandeurs d’emploi.

Ce spectacle est le résultat du projet dans lequel s’est lancé Jean Ponsignon en compagnie de 28 pilotes, explorateurs, aventuriers, issus de 3 continents ont accepté de s’impliquer dans ce projet qui survole, avec plus de 500 photos 51 pays sur les 5 continents. Il a pour but de permettre aux spectateurs de s’émerveiller devant la beauté et l’inventivité dont l’homme a fait preuve et les formes très diverses de ses constructions.

La projection se fera en trois parties avec entre chacune intervention de spécialistes de l’aventure aérienne et de la réflexion philosophique qui feront part de leurs réactions, Clémentine Bacri, Jacques Arnould et Loïc Blaise.

Les Cafés de l’Aventure, lundi 4 novembre 2019

La Guilde vous convie aux Cafés de l'Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Exceptionnellement le rendez-vous aura lieu un lundi, merci de bien le noter !

au ZANGO BAR
15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !

Cette initiative a pour idée de rassembler de manière conviviale et régulière les acteurs de l’aventure animés par le même esprit de découverte du monde. C’est donc tous les premiers mardis du mois que nous vous proposons de venir nous retrouver au Zango, pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

Les invités de la soirée :

Dakar à vélo en 20 jours
Après avoir traversé la France, l’Europe, l’Himalaya, le Népal, le Tibet à vélo, Stéven Le Hyaric viendra nous présenter son Paris-Dakar à vélo.Ce projet, c’était le projet d’un homme de 32 ans qui avait le rêve idéaliste d’éveiller des consciences sur le dérèglement climatique et la désertification en s’exposant à la chaleur sur une trace de 5 600 km entre Paris et Dakar en moins de 20 jours, à vélo.

Un record du monde, une première, un clin d’œil aussi à Pierre-Georges Latécoère qui, dès décembre 1918, imagine une « ligne » aérienne reliant la France au Sénégal en passant par l’Espagne et le Maroc.
Stéven Le Hyaric viendra également nous présenter en avant-première son nouveau projet : « 666 ».
666 pour 6 déserts les plus durs du monde sur 6 continents en 6 mois…

www.stevenlehyaric.net

 

SEA-ICE Greenland est un projet d’expédition itinérante sur le thème du changement climatique lancé en janvier 2016 et qui a finalement vu le jour au Groenland en mars 2019. Porté par Guilhem Pouxviel et Guillaume Bertocchi, ce projet se voulait avant tout pluridisciplinaire. Il s’agissait tout d’abord de réaliser une remontée le long de la côte nord-ouest du Groenland sur la banquise à ski en tractant un traîneau appelé pulka. Ce moyen de locomotion nous permettait de partir en autonomie, à la rencontre des populations Inuit des différentes communautés de l’archipel d’Upernavik, d’en apprendre plus sur les pratiques de chasse et de pêche locales, et de nous confronter directement aux changements environnementaux actuellement à l’œuvre dans cette région de l’Arctique. Le but était aussi de partager cette aventure avec les plus jeunes à travers un jumelage entre classes de primaire en France, Belgique et au Groenland, mais aussi auprès du grand public à travers les images rapportées de l’expédition.

Comme souvent en expédition il faut savoir improviser et s’adapter constamment aux contraintes changeantes, mais peut-être plus encore lorsque l’on met les pieds au Groenland. Nous n’avons pas dérogé à la règle. Après de premières difficultés logistiques nous avons dû changer notre itinéraire, partir plus au sud et nous confronter à divers imprévus nous imposant de nous replier. Après cette tentative, nos chemins se séparent. Une gelure impose à Guilhem d’éviter toute nouvelle exposition au grand froid. Il se rend alors dans une petite communauté proche de la ville d’Ilulissat afin de faire avancer les objectifs scientifiques et éducatifs du projet tandis que Guillaume retente sa chance au nord, sur l’itinéraire initial. La météo et les conditions de banquise très printanières lui demandent une fois de plus de revoir ses plans…
https://seaicegreenland.wixsite.com/sea-ice

 

Le Palmarès 2019 du festival

Gros succès des Écrans de l'aventure de Dijon !

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Cette nouvelle édition du Festival international du film d’aventure de Dijon a été marquée par une fréquentation exceptionnelle : dès le premier jour, une salle de projection supplémentaire a dû être ouverte afin d’accueillir un public toujours plus nombreux à ces rendez-vous de l’aventure. Les rencontres autant que la qualité des échanges avec les aventuriers, les auteurs, les réalisateurs, les producteurs… et le public ont fait de cette édition une totale réussite. Merci à tous !

Le palmarès 2019, quant à lui, célèbre des aventures internationales et des créations très humaines avec 12 récompenses. Pour découvrir les lauréats de cette splendide édition, cliquez sur l’image ci-dessous.

 

Merci aussi à tous ceux qui ont œuvré sans compter, et parfois dans l’ombre, à cette réussite.

A 1h35 de Paris en TGV, venez vivre l’Aventure à Dijon

à l’occasion du festival : Les Écrans de l’aventure 2019

Un article de Cléo Poussier-Cottel


La programmation de cette 28ème édition fera la part belle à l’aventure humaine avec pas moins de 18 films projetés (dont 2 hors compétition). Vous y trouverez aussi 3 actualités de l’aventure, 2 expositions photos, 1 bar de l’aventure. Les nouveautés de cette année sont : 1 café littéraire (qui mettra la littérature d’aventure à l’honneur ainsi que de nombreuses dédicaces au sein même du cinéma), 1 prix des lecteurs et la 2ème édition de la Bourse du public pour soutenir un projet d’aventure.

Le jury du film sera présidé par Dorine Bourneton. C’est la seule femme handicapée qui est pilote de voltige. Grâce à son combat, en novembre 2003, la licence de pilote professionnelle a été ouverte aux personnes handicapées. Elle souhaite maintenant créer une école de voltige pour personnes handicapées via l’aménagement d’un avion (qui est actuellement en cours d’équipement chez Air Projet à Dijon-Darois).

Elle sera entourée des professionnels du cinéma et de l’aventure : Cédric Gras (aventurier, auteur de livres et de documentaires), Volodia Petropavlovsky (aventurier, journaliste, rédacteur-photographe), Michael Pitiot (réalisateur, scénariste et chef d’expédition) et Christine Watanabe (co-fondatrice et productrice de KAMI Production).

De nombreux aventuriers seront présents : Eliott Schonfeld, Stéphanie Bluche, Grégory Müller, Léo Billon, Pierre Sancier, Frédéric Lavachery, Antoine Girard, Mélusine Mallender, Alexandre et Sonia Poussin, Stéphane Dugast, Daphné Victor, Carlos Molina, Christian Bon, Maurice Thiney, Loïc Blaise, Johann Camboulive, Guilhem Pouxviel, Elise Desprez, Emmanuel Ruben, Marc Alaux, Dany Cleyet-Marrel, Vincent Munier, Sophie Lavaud…

Et en avant-première, le dernier film de Luc Marescot (réalisateur de « 700 requins dans la nuit » présenté à Dijon en 2018 et nominé aux Emmy Awards) intitulé : Poumon vert et tapis rouge.
C’est un peu le film OVNI de cette édition ! Car ce récit entraîne un réalisateur de documentaires (Luc Marescot) à faire son cinéma pour sensibiliser le public à la protection des forêts primaires.
Il sera diffusé avec la présence exceptionnelle de Francis Hallé, invité d’honneur du festival, botaniste, biologiste, spécialiste des arbres et des forêts tropicales. Seront aussi présents à l’issue de la projection : l’aéronaute Dany Cleyet-Marrel et le producteur Jean-Pierre Bailly.

Le programme.
La billetterie.

– Renseignements : La Guilde – aventure@la-guilde.org

Lieu du festival : cinéma Olympia (16 av. Maréchal Foch à Dijon), à 5 minutes à pied de la gare.

Les Cafés de l’Aventure du mardi 1er octobre 2019

La Guilde vous convie aux Cafés de l’Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR

15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !

Cette initiative a pour idée de rassembler de manière conviviale et régulière les acteurs de l’aventure animés par le même esprit de découverte du monde. C’est donc tous les premiers mardis du mois que nous vous proposons de venir nous retrouver au Zango, pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

Les invités de la soirée :

PIEDS LIBRES

Partie le 1er juin 2011, Caroline Moireaux revient en France après 8 ans de voyage autour du monde, à pieds, à vélo et en bateau, plus de 52 000 km, 30 pays, et des souvenirs plein la tête. Partie à la rencontre des gens, ce chemin l’a emmené à la rencontre d’elle même, cette phrase de Nicolas Bouvier dans son livre, A l’usage du monde, résume bien ce qu’elle a ressenti : « Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. »

http://piedslibres.com/

 

FORTUNE DE MER

Au mois d’août dernier Élodie Arrault et Dominique Bleichner ont entrepris de se rendre sur le Banc d’Arguin mauritanien, dans le sillage des rescapés du rocambolesque naufrage de la Méduse. Initialement tentés de s’embarquer pour quelques jours de survie sur un radeau précaire depuis le point d’échouage de la frégate, l’histoire dérive elle-même vers un autre type de « fortune de mer ».

Lors de leur reconnaissance en décembre 2018, ils découvrent un écrin sauvage de toute beauté, préservé de l’industrie, du tourisme et des bateaux à moteur… mais malheureusement pas du plastique. Leur projet prend alors une autre dimension, celle d’une mission de nettoyage des zones de reproduction pour un très grand nombre d’oiseaux migrateurs d’Europe et pour des oiseaux endémiques.
C’est donc au sein d’un des plus grands parcs d’Afrique de l’Ouest, le Parc national du banc d’Arguin, créé sous l’impulsion de l’explorateur et naturaliste Théodore Monod, que s’initie l’aventure solidaire.

Enfants, amis, équipe du Parc et villageois prêtent main forte pour ce premier chapitre intitulé « vacances de plastique ». 10 tonnes de déchets sont ramassées et symboliquement, le radeau est tout de même construit avec des bidons, filets et divers objets collectés, puis mis officiellement à l’eau au son des youyous féminins pour ses premières heures de navigation.

 

 

 

 

 

 

 

Les Cafés de l’Aventure du mardi 3 septembre 2019

La Guilde vous convie aux Cafés de l’Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR
15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00.
L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !


Cette initiative a pour idée de rassembler de manière conviviale et régulière les acteurs de l’aventure animés par le même esprit de découverte du monde. C’est donc tous les premiers mardis du mois que nous vous proposons de venir nous retrouver au Zango, pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

L’invité de la soirée :

MADRIDAKAR – Voyage à rollers
5 000 km, 7 mois de route et 3 mois de projet caritatif à Dakar

« Quand on aime l’aventure on aime rarement faire comme tout le monde. C’est d’ailleurs ce qui peut vous amener un jour à faire des choses un peu folles.

Mon pari de l’année 2018-2019 a été de me lancer dans une nouvelle grande traversée à roller à l’aide de ma fidèle charrette à voile, Mysty.

L’objectif était de rejoindre la capitale sénégalaise depuis Madrid, 5 000 km, seul à travers le désert du Sahara marocain et mauritanien.

Un voyage de 7 mois à pousser un chariot de bambou pesant jusqu’à 80 kg sur des routes parfois… absentes !

La deuxième partie de cette aventure aux nombreux rebondissements s’est déroulée une fois à Dakar.

Le désir de partager cette grande passion du roller s’est traduit par la distribution de matériel de roller et l’initiation de plus d’une centaine de jeunes dakarois. »

Johann Camboulive
Lauréat 2018 des Bourses de l’Aventure de La Guilde

http://www.inlinenomad.com/dakar-2019/

Le prix du livre des Écrans de l’Aventure de Dijon

5 livres sélectionnés et un Jury de 6 personnes

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Cette année, à la vingt-huitième édition du festival Les Écrans de l’Aventure de Dijon, qui aura lieu du 17 au 20 octobre 2019 aux cinémas Olympia et Darcy, le jury du livre présidé par Tristan Savin aura la tâche d’attribuer La Toison d’Or du livre d’aventure à l’un des cinq livres sélectionnés par Gaële de La Brosse (responsable du prix du livre).

Pour attribuer ce prix, Tristan Savin (auteur, chroniqueur littéraire et grand reporter) sera entouré de Gaële de La Brosse (responsable du prix, écrivain, journaliste et éditrice), Marine de Tilly (auteur, journaliste, reporter et critique littéraire), Jean-Louis Gouraud (aventurier, écrivain et éditeur dans le milieu équestre), Katia Fondecave (bibliothécaire et coordinatrice d’évènements à la Bibliothèque municipale de Dijon) et Bruno Corty (journaliste et rédacteur en chef au Figaro littéraire). Pour mieux connaître ce jury, rendez-vous sur la page internet : http://www.lesecransdelaventure.com/le-jury-du-livre-2019/

Les cinq livres sélectionnés pour conquérir la Toison d’Or du livre d’aventure 2019 au Festival international du film d’aventure de Dijon sont :

  • Au Yémen avec Théodore Monod – Carnets d’expédition (1995) de José-Marie Bel – Éd. : Gingko éditeur, Col. : Mémoire d’homme. Parution : mars 2019.
  • Ivre de steppes de Marc Alaux – Éd. : Transboréal, Col. : Sillages. Parution : octobre 2018
  • Le Syndrome Tom Sawyer de Samuel Adrian – Éd. : Equateurs, Col. : Littérature. Parution : janvier 2019
  • Sans jamais atteindre le sommet – Voyage dans l’Himalaya de Paolo Cognetti (traduit de l’italien par Anita Rochedy) – Éd. : Stock, Col. : La Cosmopolite. Parution : 9 mai 2019.
  • Sur la route du Danube de Emmanuel Ruben – Éd. : Payot & Rivages, Col. : Littérature Rivages. Parution : mars 2019.

Pour tout savoir sur ces livres, rendez-vous sur la page internet : http://www.lesecransdelaventure.com/livres2019/

 

 

 

Seconde édition de la Bourse de l’Aventure Maritime de La Guilde

Remise au festival Les Écrans de la Mer, le samedi 4 mai 2019.

Un article de Cléo Poussier-Cottel


La Guilde a attribué à Vincent Grison la Bourse de l’Aventure Maritime 2019 pour préparer son projet d’aller-retour vers le Pôle Nord (cette bourse est dotée par La Guilde de 5 000 € et a été remise le 4 mai 2019 lors du festival les Écrans de la Mer aux Sables d’Olonne après une soutenance publique).

Vincent Grison est architecte naval, navigateur et travailleur humanitaire. Après des études à la Solent University of Southampton et à l’école d’architecture de Nantes il s’installe à La Rochelle comme architecte naval indépendant. Il a récemment mis cette activité de côté et se consacre maintenant à l’aide humanitaire d’urgence avec Médecin Sans Frontière comme coordinateur de projet. Vincent navigue depuis son enfance, il a été skipper de voiliers classiques, marin sur un trois-mâts et a participé à de nombreuses régates. Il a effectué trois traversées de l’Atlantique dont la dernière, en solitaire, lors de la Mini transat 2015 où il finit dixième. Depuis cette compétition, il prépare cette expédition au Pôle Nord, ne laissant rien au hasard et s’entourant des meilleurs collaborateurs.

Son expédition «  Rennes – Pôle Nord – Rennes » se met au service de la science pour la protection de l’environnement.
C’est un aller-retour sans aide motorisée pour atteindre le Pôle Nord, depuis le lieu qui a vu naître le projet : Rennes. Une solution plus longue et plus intense que pour des expéditions conventionnelles mais qui lui permet de trouver tout son sens : celui de promouvoir une protection de l’environnement sans concessions.

8 300 km à vélo
Tracter plus de 90 kg de matériel dont une embarcation pendant deux mois est un réel défi sportif. Ce trajet permettra des moments de partage incroyable autour de l’expédition car les personnes rencontrées sur le trajet aller (écoles, entreprises, rencontres…) le seront aussi retour.

2 000 km en kitesurf
L’embarcation/traîneau/capsule de survie sera mise à l’eau à proximité du Cap nord en Norvège pour rejoindre l’archipel des Spitzberg. Cette partie de l’expédition sera la plus exposée : naviguer en haute mer avec des cerfs-volants pendant plusieurs jours sur un si petit esquif n’a encore jamais été tenté.

2 500 km à ski
Une première encore jamais réalisée : un aller-retour jusqu’au Pôle Nord géographique pendant l’été en progressant sur l’eau et la glace. C’est un chemin semé d’obstacles car la banquise bouge en permanence, elle se casse et se reforme en fonction des conditions météorologiques. Cette étape intéresse beaucoup les scientifiques qui cherchent à comprendre le fonctionnement de la banquise et de son écosystème.

Pour suivre son projet, cliquez ici

Nous lui souhaitons bon vent !

Les Cafés de l’Aventure du 2 juillet 2019

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l’Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR
15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00.
L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !


Cette initiative a pour idée de rassembler de manière conviviale et régulière les acteurs de l’aventure animés par le même esprit de découverte du monde. C’est donc tous les premiers mardis du mois que nous vous proposons de venir nous retrouver au Zango, pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

Soirée Baïkal avec nos 3 invités !

Notre 1er invité :

Patrimoine mondiale de l’Unesco, le lac Baïkal en Sibérie représente la plus grand réserve d’eau douce au monde. Surnommé la perle de Sibérie le lac est gelé 5 mois de l’année sur près de 1 mètre d’épaisseur. C’est sur cette glace que Manuel Chevrollier s’est lancé un défi, effectuer à pied et en autonomie les 640 km qui séparent le Sud du Nord.

Parti le 22 février 2019, c’est en 20 jours que Manuel a relié Kultuk au Sud à Severobaïkalsk au Nord. Ce mode de transport lent et simple est propice aux rencontres et à l’observation de la nature. Evoluant par -20 °C sur une glace presque vierge de neige dans des paysages inoubliables, Manuel est rentré en France rempli de souvenirs, d’anecdotes et d’une envie de partager cette expédition. Une bouffée d’air frais garantie.

Nos 2 autres invités :

Nicolas et Louis se connaissent depuis toujours. Une passion commune : la nature. Une pulsion adolescente partagée, le défi.
Leur quête entêtée de liberté et leur soif débordante d’inconnu les ont conduits à dériver sur la Terre. Pour se laisser surprendre, ils ont fait de l’impréparation leur religion.

Ils ont traversé à vélo la France puis l’Europe, de jour comme de nuit, en baskets ou en tongs. Ils ont planté leur tente chez l’habitant, dans ses jardins, ses forêts et ses gares, ses rochers, ses trottoirs. Le bonheur de suivre le Danube a fait naître l’envie de plonger dans les eaux. Ils ont alors descendu à la nage le gardon du Mialet puis l’Ardèche.

Inspirés par les craquements des lacs du Morvan en hiver, ils sont partis en mars dernier à la rencontre de leur immense cousin pour y faire glisser leurs patins en toute liberté. Pendant 17 jours et 17 nuits, ils ont vécu le Baikal, de Listvianka à la presque île de Bargouzin.

Fortune de mer

Dans le sillage des rescapés de la Méduse

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Au cours de l’été prochain, Dominique Bleichner et Elodie Arrault, ont entrepris de s’embarquer sur un radeau fait de matériaux de récupération (et notamment de débris plastiques) dans le banc d’Arguin. Ils partiront du lieu d’échouage du navire La Méduse, pour relier le cap Timiris (situé à 80 km au Sud-Ouest). Ils dériveront en pleine mer assités d’un gréement de fortune très sommaire, de pagaies, en s’orientant grâce au soleil et aux étoiles. Pour assurer leur sécurité, une lanche (embarcation traditionnelle à voile) suivra leur radeau à distance.

 

En Mauritanie, le Banc d’Arguin, est le théâtre du rocambolesque naufrage de La Méduse, souvent assimilé à une fable. Dominique et Elodie vous feront découvrir avec passion l’envers de cette histoire extravagante, au fil de leur aventure très originale, inédite, minimaliste, poussée à l’extrême, où ils se retrouveront en août 2019 engagés volontaires dans la précarité de leur embarcation…

 

Mais peu à peu, à côté de ce tristement célèbre naufrage, Elodie et Dominique ouvrent les yeux sur un autre type de « fortune des mer » : lors de leur reconnaissance en décembre 2018, ils découvrent un écrin sauvage de toute beauté, préservé de l’industrie, du tourisme et des bateaux à moteur… mais malheureusement pas du plastique. Leur projet prend alors une seconde dimension, celle d’une mission de nettoyage des plages de la première réserve ornithologique d’Afrique de l’Ouest. En parallèle de l’expédition, leurs enfants et amis prêteront ainsi main forte pour une mission exceptionnelle intitulée « Vacances de plastique » qui visera à rendre à ce site sa beauté sauvage… sa vraie fortune !