Les Cafés de l’Aventure du 4 juillet 2017

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l'Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR

15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00,
le 1er étage du Zango est réservé aux Cafés de l’aventure.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !

L’invité de cette soirée sera :

AMUR – WINTER RIVER EXPERIENCE
par Armel Vrac

« Au-delà de la Sibérie, un fleuve pris par les glaces comme seul voie d’accès, des températures avoisinant -30°, la promesse de rencontres incroyables, un territoire sauvage et empreint de mystère, une progression inédite à vélo en autonomie complète, au cœur de l’Extrême Orient russe et sur près de 1 200 kilomètres  !
Sportif passionné, apprenti aventurier, le contact avec la nature et les éléments est un besoin insatiable. Mes aventures naissent inlassablement de ce besoin. Il s’y mêle l’envie de s’ouvrir sur de nouveaux horizons, de découverte de soi, de rencontre des autres, de partage et de préservation de la nature. La région de l’Amour dans l’Extrême-Orient russe est un peu la quintessence de tout cela. Parcourus et contés par de nombreux explorateurs, ces territoires restent encore très souvent empreints de mystères. Pendant un long hiver, le fleuve Amour, principale voie de communication et d’échange au cœur de cette terre oubliée, se fige, pris par les glaces. Vivre prend alors une autre dimension.
J’ai donc décidé de parcourir le fleuve Amour depuis son point de confluence avec l’Oussouri à la frontière russo-chinoise jusqu’à l’île de Sakhaline… en vélo ! Vivre, évoluer en totale autonomie, au rythme du fleuve pris par les glaces dans un mode de progression original et propice aux rencontres. Un parcours hivernal inédit au cœur de la taïga, une véritable immersion hivernale dans ce coin du globe oublié du monde.
Fat bike (vélo propice à l’évolution dans la neige) et pulka constitueront mes moyens de déplacement principaux. Un mode de progression inédit et original qui favorisera, à coup sûr, les rencontres. Je garderai à portée de main une paire de skis qui sera à la fois une alternative au vélo et une porte ouverte à l’exploration des sommets voisins.
Concept à la fois original et engagé, il s’agit donc de pédaler là où personne n’a encore jamais pédalé, de composer avec la force de la nature, d’explorer une région méconnue, d’aller à la rencontre d’hommes et de femmes et de partager quelques instants de leur quotidien. En parallèle, au travers de la présentation du projet, du récit et des images que je rapporterai de cette aventure, je souhaite, modestement, susciter questionnement et prise de conscience sur notre manière de voyager et de vivre.  »

Armel Vrac

Armel partira le 27 décembre 2017 pour 35 jours d’aventures  !
À suivre sur facebook  !

 

Des dates à l’affiche…

à noter dans vos agendas :

Un article de Cléo Poussier-Cottel


La 26e édition du Festival international du film d’aventure

aura lieu aux cinémas Olympia et Darcy de Dijon

du 5 au 8 octobre 2017

 

 

 

 

Wings for Science – Des Ailes pour la science

Clémentine Bacri et Adrien Normier font la couverture de deux magazines !

Un article de Cléo Poussier-Cottel


« Le premier magazine est édité en langue française par Zeppelin Geo, et décrit notre mission argentine au-dessus des magnifiques glaciers du champ de glace sud de Patagonie.
Le second magazine WaterFlying est édité en anglais par la Seaplane Pilot Association et présente notre expérience de vol au dessus de toute l’Amérique latine. Il est distribué sur tout le territoire américain, dans la boîte aux lettres de chacun des pilotes d’hydravions.

Pour les lire en ligne, cliquez sur leur couverture sur notre site internet. Bonne lecture ! Vous ne serez pas déçus, les photos comme les textes valent le coup d’oeil ! »

Clémentine Bacri et Adrien Normier

Reconnu projet Pilote par La Guilde

Le tour de l’île Bylot à ski

Bear Witness - Arctic Expedition

Un article de Cléo Poussier-Cottel


28 jours pour faire le tour de l’île Bylot à ski : voilà ce qu’une équipe internationale vient de réaliser, à l’occasion du 150ème anniversaire du Canada, avec l’aide et la protection de quatre chiens. David Reid (Ecossais et Canadien, chef d’expédition), Ingrid Ortlieb (Allemande vivant en Espagne), Martin Garcia (Basque Espagnol et Canadien), et Éric Brossier (Français, scientifique de l’expédition), ont parcouru près de 500 km en autonomie sur une banquise parfois très accidentée et très fréquentée pas les ours ! Départ et arrivée : village inuit de Pond Inlet, au nord de l’île Baffin au Nunavut, dans l’Arctique canadien.
Pour en savoir plus sur cette expédition, il y a un blog, une page facebook et une carte.

Les Cafés de l’Aventure du 6 juin 2017

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l'Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR

15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00,
le 1er étage du Zango est réservé aux Cafés de l’aventure.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !

L’invité de cette soirée sera :

VIA FRANCIGENA, L’AUTRE COMPOSTELLE
par Cyprien Mycinski

Au printemps 2015, Cyprien Mycinski a traversé l’Italie à pied. Pendant deux mois et demi, il a cheminé d’un bout à l’autre de ce pays, depuis son extrême nord-ouest jusqu’à son extrême sud-est. Le matin du 3 avril, il est parti d’Aoste, dans les Alpes, à la frontière de la France et de la Suisse. Le soir du 12 juin, il est arrivé à Otrante, au bord de la Méditerranée, tout au bout du talon de la « botte ». Entre-temps, il a marché à travers le Val d’Aoste, le Piémont, la Lombardie, l’Emilie-Romagne, la Ligurie, la Toscane, le Latium, la Campanie et les Pouilles, il est passé par Pavie, Lucques, Sienne, Viterbe, Rome, Bénévent, Bari, Brindisi…

Il nous présentera son livre paru aux Éditions Salvator : Via Francigena. Traverser l’Italie à pied (préface de Jean-Claude Guillebaud).

Pour plus d’informations consultez la page facebook de Cyprien.

 

 

 

Bourses Aventure Labalette 2017

Les 5 lauréats

Un article de Cléo Poussier-Cottel


À CHEVAL ENTRE CIEL ET STEPPES
Manon Guiraud
De mai à décembre 2017
Amoureuse de grands espaces et de voyages lents, Manon Guiraud, 27  ans, a déjà passé deux étés à cheval en Mongolie à travers les régions du Khangaï et du Khenti (5 mois), mais jamais seule. Elle se sent maintenant prête pour un voyage de 6 mois en solitaire à travers les plus belles montagnes du pays. Depuis Gachuurt (20 kilomètres à l’Est d’Oulan Bator) vers les hauts sommets de l’Altaï, puis jusqu’au massif du Khangaï accompagnée par deux chevaux. L’itinéraire prévu compte près de 4 000 kilomètres, dont 1 500 kilomètres de zones montagneuses.
Le site internet du projet
La page facebook du projet

LE BATO A FILM
Géraldine Marin,  Stéphane de Chatillon, Fanny Dufresne et Thibault Peigney
De juin 2017 à juin 2018
Le Bato A Film est une véritable aventure maritime, une expédition qui s’inscrit dans le sillage des grands navigateurs : traversée de l’Atlantique en voilier, passage par la Terre de Feu et le cap Horn, traversée côtière le long du Brésil, de l’Argentine et du Chili, traversée jusqu’aux îles des Galapagos… Pendant un an, le voilier Tortuga affrontera et savourera les régions les plus mythiques de cette partie du monde. Au final, plus de 16 000 Milles nautiques seront parcourus, deux  océans traversés et 12 pays visités en 20 escales.
En plus d’être un défi sportif de haut niveau, Le Bato A Film est également un projet culturel ambitieux : 16 courts métrages d’animation seront réalisés pendant cette année de voyage, avec la participation de plus de 70 personnes aux résidences artistiques et/ou aux navigations.
Le site internet du projet
La page facebook du projet

AU FIL DE L’OMO
David Scholl, Chen Chiyu, Morgan Desort et Fabian Galouye
De septembre à novembre 2017
« Au cœur d’un monde sauvage, le fleuve Omo prend sa source dans les montagnes éthiopiennes. Au fil de l’eau, il ouvre les portes d’un pays méconnu, où nature et culture se côtoient dans une alchimie intemporelle. Entre montagnes et savanes, notre expédition a pour but de parcourir les 760 kilomètres du fleuve en packraft, affrontant rapides, crocodiles et hippopotames.
Pour nous, une aventure s’inscrit toujours dans la dualité permanente de découvrir et de faire découvrir. Ainsi, nous irons à la rencontre des tribus d’agriculteurs et d’éleveurs semi-nomades qui vivent au rythme du fleuve et de ses crues. D’une part pour en apprendre davantage sur leurs coutumes et sur leur mode de vie qui est aujourd’hui bouleversé par la construction de plusieurs barrages sur le fleuve. D’autre part, pour initier jeunes et anciens aux arts du cirque. Cet objectif sera le fil rouge de notre expédition, et nous espérons bien pouvoir réaliser avec les habitants un spectacle mêlant cirque et coutumes locales. »
La page facebook de leur association

LES CYCLONAUTES
Gabriel de la Morinière et Arthur Rasse
D’octobre 2017 à juillet 2018
Gabriel et Arthur, étudiants ingénieurs, organisent dans le cadre d’une année de césure, une expédition ornithologique à vélo autour du monde dans le but de tester la corrélation entre les données anthropiques des régions (PIB, croissance, urbanisation, etc.) et les populations d’oiseaux.
Près de 15 000 kilomètres réalisés à vélo, permettront pendant 10 mois de rejoindre des équipes locales d’ornithologues. Le travail consistera à préparer et à adapter les données recueillies auprès de ces multiples organismes, scientifiques, associatifs ou participatifs, qui utilisent chacun des méthodes spécifiques afin d’effectuer le test statistique. « Ce travail de recherche est pour nous à la fois nouveau et passionnant : nous sommes heureux de pouvoir contribuer à la connaissance ornithologique. »
Le site internet du projet

SEA-ICE GREENLAND
Guilhem Pouxviel et Guillaume Weissenberger
De février à juin 2018
« C’est un projet d’expédition pluridisciplinaire sur le thème du changement climatique qui se déroulera le long de la côte nord-ouest du Groenland. À travers les axes sportifs, éducatifs et scientifiques portés par ce projet, nous souhaitons construire un échange scolaire numérique ainsi qu’une étude sociale sur les conséquences des changements environnementaux au cours d’une expédition sportive. Afin de mettre en place les volets scientifiques et éducatifs du projet, nous irons à la rencontre de communautés inuites isolées en nous déplaçant en ski-pulka, majoritairement sur la banquise entre les villages d’Upernavik et de Savissivik. Cet itinéraire long de 600 kilomètres se décompose en deux  grandes parties : 300 premiers kilomètres d’effort rythmés par les traversées de 8 villages inuits, puis la grande traversée en autonomie complète de la Baie de Melville pour atteindre Savissivik. »
Le site internet du projet
La page facebook du projet

L’expédition Polar Kid avec Loïc Blaise

Un tour de l'Arctique à bord d'un hydravion ultra-léger au profit de la recherche contre la sclérose en plaques

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Confronté à une maladie dégénérative et invalidante, Loïc Blaise s’apprête à faire un tour du cercle Arctique en hydravion et en 80 jours, à la rencontre des peuples et de la faune qui sont en première ligne du réchauffement climatique. Ultime route aérienne qui reste à ouvrir, c’est un défi humaniste et sportif qu’il s’apprête à relever en unifiant toutes les nations du Grand Nord.

Loïc Blaise, pilote professionnel, apprend à 34 ans qu’il est atteint d’une sclérose en plaques. Passionné par le Grand Nord, il fait un parallèle entre la dégradation de sa santé et la dégradation de l’Arctique. Après plusieurs années de traitement intensif, il se lance dans une mission très personnelle. Face à l’urgence, il part faire le tour de l’Arctique à bord d’un hydravion ultra-léger au profit de la recherche contre la sclérose en plaques (organisation d’un Téléthon international). Il veut également exposer au monde ce qui menace cette région et démontrer qu’il ne faut pas jamais renoncer à se battre, que la maladie soit environnementale ou physiologique.

Son hydravion est un prototype d’Aero Volga capable d’évoluer sur tous types de surface et consommant moins de carburant qu’une voiture. À tour de rôle, plusieurs grandes figures de l’aérospatiale et de l’aéronautique seront à ses côtés les pilotes relais de son expédition : Valéri Tokarev (cosmonaute russe), Virginie Guyot (leader de la Patrouille de France et pilote de chasse), Jean-François Clervoy (spationaute) et Patrick Louis (pilote de ligne, chasse et pilote de la Patrouille de France).

L’expédition se déroulera en 2 phases :
« Le Prologue sibérien » (du 12 juillet au 5 août 2017) : Polar Kid va longer l’Oural du sud au nord, jusqu’en Lamalie (la région autonome Yamalo-Nénètse du grand nord sibérien) puis traversera les péninsules du Yamal et du Taymir pour enfin rejoindre le point le plus au nord du continent eurasien, à la rencontre des derniers Dolganes.
« Le tour du monde des glaces » (du 15 avril au 2 juillet 2018) : un périple de 80 jours, 20 000 km et 50 étapes. Pour cette expédition, vous trouverez plus d’infos sur le site Life-Odyssey (http://life-odyssey.org/polar-kid).

Tous ceux qui souhaitent soutenir cette équipée peuvent encore inscrire leur nom sur l’avion et ainsi contribuer à la mission. Les bénéfices générés par l’expédition iront à la recherche contre la sclérose en plaques. Un documentaire produit par Gedeon programmes relatera l’ensemble de l’aventure.

Les Cafés de l’Aventure du 2 mai 2017

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l'Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR

15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00,
le 1er étage du Zango est réservé aux Cafés de l’aventure.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !

Les invités de cette soirée sont :

À CHEVAL ENTRE CIEL ET STEPPES
Voyage à cheval en solitaire durant 6 mois à travers les steppes et montagnes de Mongolie

Amoureuse de grands espaces et de voyages lents, Manon Guiraud, 27 ans, a déjà passé deux étés à cheval en Mongolie à travers les régions du Khangaï et du Khenti (5 mois), mais jamais seule. Elle s’est essayée au voyage à vélo dans les Highlands puis à la voile le long des côtes bretonnes. Mais ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est voyager au rythme des chevaux et elle tente une escapade en France dès que l’occasion se présente avec une petite jument de Merens nommée Tal. Ensemble, elles ont parcourus 700 km l’été 2015 entre l’Île de France et la Normandie, puis 400 km de l’Essonne au sud du Morvan à l’automne 2016.
Le 4 mai elle prend le départ pour un voyage de 6 mois à travers la Mongolie, avec un objectif : atteindre à cheval les magnifiques montagnes de l’Altaï. À deux jours du grand départ, Manon vient vous parler de son projet, de l’étincelle qui à fait naître ces envies de voyage à cheval et de grands espaces, jusqu’à la réalisation de celui-ci.

Pour plus d’informations consultez le site internet ou la page facebook du projet de Manon Guiraud.

THE BAIKAL RACE

Après une reconnaissance concluante en 2016, Élodie Arrault et Dominique Bleichner ont décidé de traverser les 636 kilomètres de longueur du lac Baïkal avec un char à glace de leur construction. Mais la première semaine de leur périple, d’importantes chutes de neige couvriront exceptionnellement en quelques jours l’intégralité du lac sibérien d’une poudreuse trop épaisse pour leur permettre de progresser comme ils l’avaient prévu.
Ils reviennent de Russie pour nous parler de leur aventure et de la stratégie qu’ils ont dû adopter.

La page facebook de Baïkal Race

 

The Baikal Race

23 jours d'expédition sur la "perle de Sibérie"

The Baikal Race

Un article de Cléo Poussier-Cottel


« Après 23 jours d’expédition sur le lac Baïkal, nous sommes enfin arrivés à Severobaïkalsk au nord. Partis du sud du lac le 1er mars dernier, 650 km plus bas, nous avons rencontré bien des difficultés à cause d’une année exceptionnellement neigeuse (40 cm en milieu de parcours) et très peu ventée. L’aventure a du coup été bien plus physique de prévue mais nous avons quand même trouvé un peu de glace au centre du lac pour pouvoir utiliser notre char !

Nous avons été tels des surfeurs qui cherchent LA vague… Nous avons toutefois dû le laisser pour terminer à pieds la troisième partie du lac, la plus sauvage. Déçus au départ de devoir modifier notre plan initial, nous sommes finalement bien heureux d’avoir su rebondir et profiter de ce parcours inédit !

Un grand merci aux Bourses Aventure Labalette avec le concours de La Guilde qui nous ont soutenus dans cette aventure magnifique. »

Élodie Arrault et Dominique Bleichner

Vous pouvez revoir en replay l’émission de Sept à Huit qui retrace leur aventure: https://www.tf1.fr/tf1/sept-a-huit/videos/sept-a-huit-desert-de-glace.html

Et retrouvez les photos de l’expédition sur facebook : The Baïkal Race