Les livres de la compétition 2017

Sélectionnés pour la Toison d'or du livre d'aventure vécue

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Livre Au détour du CaucaseAu détour du Caucase – Conversation avec un cheval de Clara Arnaud, Éditions Gaïa, juin 2017.
Voyager, ce n’est pas « faire le Caucase » , c’est s’y jeter comme dans une rivière tumultueuse et se laisser porter, maltraiter, essorer. Loin de toute performance, loin des lignes droites tracées sur une carte.
Pourquoi choisir les chemins de traverse, s’engager dans les replis accidentés du Caucase  ?
À pied, en compagnie d’un cheval, Clara Arnaud parcourt l’Arménie et la Géorgie, sillonne les montagnes et les plateaux, revient à l’essentiel. Au rythme de la marche, les pas claquent, ceux du cheval répondent, et la pensée chemine, loin de la cacophonie et de l’urgence du monde.

 

Livre Hautes solitudesHautes Solitudes, sur les traces des transhumants de Anne Vallaeys, Éditions de la Table Ronde, avril 2017.
« Des heures durant, tel l’explorateur de salon penché sur sa mappemonde, j’ai consulté les cartes d’état-major, m’efforçant de décrypter l’improbable tissage de courbes, de maillages, de treillis hachurés. Parcourant de l’index les anciens lits du Rhône, rive gauche, rive droite, je me suis égarée dans les canyons du Verdon, faufilée dans les méandres d’Asse et de Bléone, estimant la taille des sommets, les cols d’altitude…
L’inévitable s’imposa : il fallait confronter mes lectures et mes observations géographiques de bric et de broc aux modèles réels, au dessin des paysages. Ressentir la trace sous les pas, éprouver la terre à mes pieds, la caresser des yeux, pour de vrai. Donner forme, réalité, épaisseur et continuité à la Grande transhumance, cette épopée « fille des montagnes ».
Lever l’ancre, hisser la voile. Simplement. Marcher aussi loin que possible, au rythme des heures puisqu’ici les kilomètres n’ont aucun sens. Emprunter un fil de crête, quand, d’un hasard l’autre, les éléments basculent, quand l’équilibre, le ciel l’imposent. Alpes, nourrices des Provences. Savourer cette orgie de lieux-dits, de mythes et de légendes.
Puis, le reste, tout le reste. Teintes, couleurs, l’eau, l’air, les arbres… »
Anne Vallaeys.

 

Livre Objectif SoleilObjectif Soleil – L’aventure Solar Impulse de Bertrand Piccard et André Borschberg, Éditions Stock, février 2017.
On les avait crus fous quand ils ont parlé de leur projet, et pourtant ils ont réussi l’impossible : accomplir le premier tour du  monde en avion solaire. Suivis par des millions de supporters, Bertrand Piccard et André Borschberg ont parcouru 43 000 km sans une goutte de carburant. En treize ans d’espoirs et de doutes,  de succès et de revers, ils n’ont jamais cessé de croire à la force de leur rêve.
Ce livre est leur histoire, une ode à l’esprit pionnier. Le destin  de deux hommes très différents, leur amitié et leur rivalité. Comme il n’y avait qu’un seul siège dans l’avion, ils ont dû apprendre à partager – les vols, les efforts, les larmes et la gloire.
L’énergie solaire les a portés. L’aventure humaine emportera  le lecteur dans les émotions d’un rêve à la Jules Verne au service  d’une meilleure qualité de vie sur cette planète.
Lorsque Solar Impulse achève son tour du monde à Abou Dhabi, le 26 juillet 2016, Bertrand Piccard et André Borschberg entrent dans la légende.

 

Livre Robinson des glacesRobinson des glaces – Une aventure au bout du monde pour sauver la planète d’Emmanuel Hussenet, Éditions Les Arènes, mai 2017.
Le guide polaire décrit son expédition dans la mer de Lincoln en kayak de mer pour promouvoir ses projets pour l’île Hans. Il milite pour que cet îlot, revendiqué par le Canada et le Danemark, devienne un espace universel et soit utilisé comme support d’un système de retenue des glaces de mer en vue de favoriser la reconstitution de la calotte glaciaire du Groenland.

 

Livre Seul au mondeSeul au monde de Sébastien Destremau, Xo Éditions, juin 2017.
J’ai 52 ans, cinq enfants, et un bateau avec lequel j’ai fait le tour du monde. Pour participer à cette aventure du Vendée Globe, j’ai tout cédé, tout sacrifié, tout vendu. Aujourd’hui, je ne possède rien, ni carrière, ni chez-moi. Mais j’ai peut-être conquis le bien le plus précieux : ma liberté. De l’Atlantique aux mers du Sud, je n’ai pas doublé grand monde, mais je me suis dépassé chaque jour, chaque nuit, chaque heure, presque chaque minute. Il ne passera pas l’équateur… , avançaient les plus optimistes. Finalement, je l’ai passé. Dans les deux sens. Et aussi le cap de Bonne-Espérance, le cap Leeuwin, le cap Horn, ce caillou mythique où tant de marins ont englouti leurs rêves. Le mien a survécu. Je sais enfin ce qu’est devenu l’enfant qui s’était juré de briser l’injustice et d’épater les siens. De là-haut, je suis sûr que mon père, avec qui ce fut si difficile quand j’étais petit, me regarde. Peut-être même est-il étonné… Le livre de Sébastien Destremau n’est pas l’histoire d’une course, c’est l’histoire d’une vie. Dix-huitième et dernier à avoir franchi la ligne d’arrivée aux Sables-d’Olonne, le 11 mars 2017, celui qui n’avait jamais fait une course en solitaire a remporté une formidable victoire sur lui-même.

 

Pour revenir au menu principal du Festival cliquer sur l’image ci-contre :

 

 

Les jurys du festival : LES ÉCRANS DE L’AVENTURE 2017

Anne Quéméré et Jean-Louis Gouraud pour présidents de cette 26 ème édition.

© D.R.

Un article de Cléo Poussier-Cottel


Festival international du film d’aventure de Dijon
LES ÉCRANS DE L’AVENTURE
du 5 au 8 octobre 2017

Embarquez avec nous pour cette 26ème année de découverte des meilleurs films documentaires d’aventure et de rencontres avec les aventuriers d’aujourd’hui.

Une brise océanique viendra caresser la capitale de la Bourgogne grâce à la présence d’Anne Quéméré, en tant que présidente du jury du film.

Cette navigatrice bretonne, aussi audacieuse que pétillante, sillonne les océans depuis une quinzaine d’années et souvent en solitaire. Après deux transatlantiques à l’aviron en solo, elle a réalisé en 2006 une « première mondiale » en traversant l’Atlantique Nord à bord d’un « kiteboat », un petit prototype équipé d’une aile de kite. Sa prochaine expédition est actuellement en préparation qui devrait l’entraîner au coeur de l’Arctique. En juin 2018, elle envisage ainsi de s’aventurer seule à travers le légendaire Passage du Nord-Ouest à bord d’une embarcation uniquement propulsée à l’énergie solaire. Un projet très novateur qui ne manque pas d’envergure et qui, s’il privilégie le regard sur le développement des énergies renouvelables, impose de conjuguer tout à la fois, technologie, innovation, sensation et imagination.

Pour apprécier les nouvelles productions documentaires, elle sera entourée de :

Jury Film bandeau

Christine Tournadre, réalisatrice. Elle travaille, depuis 2008, à la réalisation de documentaires. Sociologue spécialisée dans le domaine du cinéma, enseignante en audiovisuel, son parcours l’a menée de l’Écosse à la Russie, de la Colombie aux États-Unis, jusqu’en Indonésie. Elle vit aujourd’hui à Paris où elle travaille à la réalisation de films, sur des sujets de société ou scientifiques. Son film Papouasie, expédition au cœur d’un monde perdu a obtenu le Prix du Public en 2016 à Dijon.

Vincent Gazaigne, producteur. Après avoir dirigé, en 2004, la production de documentaires historiques au sein de la société KUIV, Vincent rejoint en 2008 la Générale de production en tant que producteur pour y développer le département documentaire qui produira notamment le film Jolokia, l’odyssée des bras cassés (Prix Alain Bombard en 2011 à Dijon). En 2012, il fonde Talweg production dont la démarche est de réaliser des films citoyens, susciter le débat et témoigner du fonctionnement de nos sociétés et de nos États.

Corentin de Chatelperron, ingénieur et aventurier. Depuis 2016, il fait un tour du monde à bord du catamaran Nomade des mers pour récolter des solutions « low-tech » qui permettent de répondre à des besoins de base de façon accessible, simple et écologique. Il a été primé trois fois à Dijon, en 2014, avec le film Nomade des mers – Expédition Gold of Bengal (Toison d’or du film d’aventure, Prix des jeunes de la ville de Dijon et Prix Ushuaïa TV / Écrans de l’aventure).

Olivier Testa, spéléologue. En collaboration avec des scientifiques, il recherche et explore des grottes dans de nombreux pays, pour faire avancer les connaissances mais aussi mieux faire « parler » ces cavités, et révéler au grand public leur esthétique si particulière. Ses terrains d’exploration sont principalement l’Afrique centrale et Haïti où il s’investit depuis de nombreuses années.

En marge de la diffusion des films documentaires, le festival propose également une compétition des meilleurs livres d’aventure vécue.

Cette année, le jury du livre sera présidé par Jean-Louis Gouraud, écrivain et éditeur dont la particularité est de s’intéresser au milieu équestre (via notamment la création de trois collections spécialisées sur cette thématique). En 1990, il a également réalisé un raid « équestre » de Paris à Moscou. Écrivain de nombreux romans et fictions, il a vu plusieurs de ses livres transcrits au cinéma et a obtenu en 2013 le Prix Renaudot Poche pour son récit de voyage Le pérégrin émerveillé (Actes Sud collection Babel 2013). Son dernier livre Petite Géographie amoureuse du cheval (collection Belin 2017) vient de recevoir le Prix Nicolas Bouvier, décerné lors de la dernière édition du Festival Étonnants Voyageurs à Saint-Malo.

Jury Livre Bandeau

Dans ce jury, il sera aidé par :
Gaële de La Brosse, journaliste au Pèlerin et éditrice (Le Passeur).
Bruno Corty, rédacteur en chef au Figaro Littéraire.
Marine de Tilly, journaliste et critique littéraire au magazine Le Point.
Katia Fondecave, Bibliothèque Municipale de Dijon.
Sylvain Tesson, écrivain-voyageur et président de La Guilde.

 

Affiche Dijon 2017 Bandeau

Pour en savoir plus sur cette édition 2017
rendez-vous à la page internet du festival

Les membres du jury du livre 2017



Un article de


Pour cette 26ème édition, les membres du jury du livre (ci-dessous) réunis pour sélectionner la Toison d’Or du livre d’aventure vécue 2017
seront présidés par l’écrivain Jean-Louis GOURAUD.

Président du jury du livre 2017

Écrivain et éditeur dont la particularité est de s’intéresser au milieu équestre (via notamment la création de trois collections spécialisées sur cette thématique). En 1990 il a également réalisé un raid « équestre » de Paris à Moscou. Auteur de nombreux romans et fictions, il a vu plusieurs de ses livres transcrits au cinéma et a obtenu en 2013 le Prix Renaudot Poche pour son récit de voyage Le pérégrin émerveillé (Actes Sud collection Babel 2013). Son dernier livre Petite Géographie amoureuse du cheval (collection Belin 2017) vient de recevoir le Prix Nicolas Bouvier, décerné lors de la dernière édition du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo.

Les membres du jury du livre qui l’accompagne dans cette nouvelle édition du festival sont :

Le jury du film 2017



Un article de


Chaque année, le jury du film des Écrans de l’aventure de Dijon est composé de professionnels de l’aventure et du film documentaire, d’horizons différents. Cette année, la 26ème édition du festival sera présidée par :

La navigatrice bretonne, Anne QUÉMÉRÉ

Anne Quemere Présidente bandeau

Aussi audacieuse que pétillante, cette navigatrice sillonne les océans depuis une quinzaine d’années et souvent en solitaire. Après deux transatlantiques à l’aviron en solo, elle a réalisé en 2006 une « première mondiale » en traversant l’Atlantique Nord à bord d’un « kiteboat », un petit prototype équipé d’une aile de kite. Sa prochaine expédition est actuellement en préparation qui devrait l’entraîner au coeur de l’Arctique. En juin 2018, elle envisage ainsi de s’aventurer seule à travers le légendaire Passage du Nord-Ouest à bord d’une embarcation uniquement propulsée à l’énergie solaire. Un projet très novateur qui ne manque pas d’envergure et qui, s’il privilégie le regard sur le développement des énergies renouvelables, impose de conjuguer tout à la fois, technologie, innovation, sensation et imagination.

Les Cafés de l’Aventure du 4 juillet 2017

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l'Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR

15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00,
le 1er étage du Zango est réservé aux Cafés de l’aventure.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !

L’invité de cette soirée sera :

AMUR – WINTER RIVER EXPERIENCE
par Armel Vrac

« Au-delà de la Sibérie, un fleuve pris par les glaces comme seul voie d’accès, des températures avoisinant -30°, la promesse de rencontres incroyables, un territoire sauvage et empreint de mystère, une progression inédite à vélo en autonomie complète, au cœur de l’Extrême Orient russe et sur près de 1 200 kilomètres  !
Sportif passionné, apprenti aventurier, le contact avec la nature et les éléments est un besoin insatiable. Mes aventures naissent inlassablement de ce besoin. Il s’y mêle l’envie de s’ouvrir sur de nouveaux horizons, de découverte de soi, de rencontre des autres, de partage et de préservation de la nature. La région de l’Amour dans l’Extrême-Orient russe est un peu la quintessence de tout cela. Parcourus et contés par de nombreux explorateurs, ces territoires restent encore très souvent empreints de mystères. Pendant un long hiver, le fleuve Amour, principale voie de communication et d’échange au cœur de cette terre oubliée, se fige, pris par les glaces. Vivre prend alors une autre dimension.
J’ai donc décidé de parcourir le fleuve Amour depuis son point de confluence avec l’Oussouri à la frontière russo-chinoise jusqu’à l’île de Sakhaline… en vélo ! Vivre, évoluer en totale autonomie, au rythme du fleuve pris par les glaces dans un mode de progression original et propice aux rencontres. Un parcours hivernal inédit au cœur de la taïga, une véritable immersion hivernale dans ce coin du globe oublié du monde.
Fat bike (vélo propice à l’évolution dans la neige) et pulka constitueront mes moyens de déplacement principaux. Un mode de progression inédit et original qui favorisera, à coup sûr, les rencontres. Je garderai à portée de main une paire de skis qui sera à la fois une alternative au vélo et une porte ouverte à l’exploration des sommets voisins.
Concept à la fois original et engagé, il s’agit donc de pédaler là où personne n’a encore jamais pédalé, de composer avec la force de la nature, d’explorer une région méconnue, d’aller à la rencontre d’hommes et de femmes et de partager quelques instants de leur quotidien. En parallèle, au travers de la présentation du projet, du récit et des images que je rapporterai de cette aventure, je souhaite, modestement, susciter questionnement et prise de conscience sur notre manière de voyager et de vivre.  »

Armel Vrac

Armel partira le 27 décembre 2017 pour 35 jours d’aventures  !

Le site de l’expédition : Amur River Winter Expérience

À suivre aussi sur facebook  !

 

Des dates à l’affiche…

à noter dans vos agendas :

Un article de Cléo Poussier-Cottel


La 26e édition du Festival international du film d’aventure

aura lieu aux cinémas Olympia et Darcy de Dijon

du 5 au 8 octobre 2017

 

 

 

 

Wings for Science – Des Ailes pour la science

Clémentine Bacri et Adrien Normier font la couverture de deux magazines !

Un article de Cléo Poussier-Cottel


« Le premier magazine est édité en langue française par Zeppelin Geo, et décrit notre mission argentine au-dessus des magnifiques glaciers du champ de glace sud de Patagonie.
Le second magazine WaterFlying est édité en anglais par la Seaplane Pilot Association et présente notre expérience de vol au dessus de toute l’Amérique latine. Il est distribué sur tout le territoire américain, dans la boîte aux lettres de chacun des pilotes d’hydravions.

Pour les lire en ligne, cliquez sur leur couverture sur notre site internet. Bonne lecture ! Vous ne serez pas déçus, les photos comme les textes valent le coup d’oeil ! »

Clémentine Bacri et Adrien Normier

Reconnu projet Pilote par La Guilde