Un mois chargé pour nos EU Aid Volunteers !

Une équipe de volontaires EU Aid Volunteers déployée en Equateur pour développer un projet de réduction des risques sismiques et volcaniques.

Un article de Berenice Guerin


Depuis décembre 2016, une équipe de volontaires EU Aid Volunteers a été déployée en Equateur pour développer un projet de réduction des risques sismiques et volcaniques. Ces deux derniers mois se sont avérés très chargés pour les volontaires, qui ont participé à de nombreux événements et réunions  avec les acteurs locaux de la réduction des risques dans le pays.

 

Le 20 et le 21 avril, l’équipe d’EU Aid Volunteers a assisté au « Seminario de Reflexión y Encuentro sobre Vivienda Emergente » (Séminaire de réflexion et Rencontre sur les logements émergents) à l’Ecole Polytechnique de Quito. De nombreuses interventions et débats ont porté sur la capacité de réponse d’urgence des institutions et organisations de la société civile équatoriennes, sur les problèmes d’infrastructures constatés depuis le tremblement de terre du 16 avril 2016, ainsi que la nécessité de nouvelles normes de construction. A ce sujet, c’est le projet CAEMBA (abris d’urgence en bambou) de la Fondation Raíz qui apparaît comme l’une des solutions les plus convaincantes, accessibles et sûres, à court et moyen termes. Les EU Aid Volunteers ont profité de cet événement pour établir un contact avec certains représentants de communautés affectées par le tremblement de terre, dans le but de convenir de potentielles activités avec elles dans le futur. Un mois plus tard, c’est à l’événement « Ciencia Alerta » organisé par le CIESPAL que se sont rendus les volontaires de l’Union européenne. Une nouvelle fois, le cœur de l’événement était centré sur les désastres naturels et a permis la diffusion de connaissances scientifiques sur la prévention des risques de catastrophes naturelles. Un événement essentiel et très instructif dans le cadre du projet actuel. Ces discussions ont aussi permis d’évoquer la nécessité d’apprendre à vivre avec ces menaces, tout en diminuant au maximum leur impact.

 

C’est à la suite de ces deux événements que les volontaires se sont rendus au sein de la fondation Ecuasol, leur organisation d’accueil, pour travailler sur un plan d’évacuation de l’établissement. Ils se sont réunis avec les professeurs et les volontaires de la fondation pour collecter des données sur le matériel utilisé et les procédures appliquées actuellement en cas d’urgence, et voir ce qui pouvait être amélioré afin d’aider la fondation à avoir un plan d’urgence plus complet. Dans le même temps, Pauline, chargée d’éducation et de sensibilisation au sein de l’équipe EU Aid Volunteers, a visité la fondation Nueva Vida afin de mettre en place une activité de prévention des risques auprès des enfants. Le but de cette visite était de rencontrer l’équipe et les enfants et de découvrir leur manière de travailler. Tant les enfants que les professeurs ont fait preuve d’enthousiasme à l’idée de passer une après-midi à participer à cette activité à la fois ludique et préventive, qui a été un succès. Ce type d’activités a également été mis en place à Ecuasol, notamment lors de la Journée de l’Enfant du 1er juin et fonctionne très bien auprès des jeunes, car elles leur permettent également de mettre en lumière leurs connaissances sur le sujet.