Stage suivi Agroforestier

Descriptif :

ESI Congo mise sur le secteur de l’agriculture des cultures vivrières pour booster le développement des communautés et du territoire afin de réduire la pauvreté, facteur important en lien avec le braconnage.

L’actuelle zone d’intervention du projet compte environ de près 700 personnes.

Après un diagnostic socio-économique plus approfondi, réalisé en entre février et avril 2017, notre partenaire a opté pour une stratégie d’appui individuel aux ménages exploitant leurs propres champs. Ils sont regroupés en réseau de production, sous le label de la coopérative, pour obtenir les appuis techniques et financiers, vendre en groupe et constituer une force de négociation face aux commerçants venant de Pointe-Noire.

Depuis septembre 2017, cette coopérative compte maintenant 50 ménages issus des six villages, actuellement en cours de restructuration (nouveau mode de fonctionnement, outils de pilotage stratégique, etc.).

Le but est de les accompagner sur l’optimisation de la production de la banane-plantain, une culture vivrière plus ou moins maitrisée dans la zone, très répandue au sein des exploitations familiales et rentable sur les marchés de Pointe-Noire. Pour accroître l’impact de leur appui, ESI Congo met en œuvre une approche de la chaine de valeur en structurant les acteurs au sein d’une filière avec une connexion au marché et une intégration au dispositif de financement via une microfinance à Pointe-Noire.

Quelle est la problématique de base ?

Cette agriculture est rudimentaire et les conditions de réalisation n’incitent pas les communautés à s’y investir. La taille moyenne des exploitations vivrières est de 0,5 hectares. Elle est basée sur les techniques itinérantes sur brulis sur des terres relativement fertiles, exploitées durant 4 à 5 ans et laissées à l’abandon pour une jachère de 3 à 7 ans. Avec l’accroissement des activités communautaires, de plus en plus de terres agricoles sont gagnées sur de nouveaux espaces en forêt dense. Cette situation a des conséquences sur la survie des grands singes. Elle accélère le phénomène de braconnage en permettant aux chasseurs de s’enfoncer de plus en plus loin à l’intérieur de la forêt dense où se réfugient les gorilles et les chimpanzés. Elle détruit et fragmente ces forêts denses, ce qui déstructure les refuges et les niches de ces animaux. Leur espace vital est menacé. Nous voulons arrêter ce cycle.

Les ménages, accompagnés par notre projet, vont exclusivement produire la banane-plantain et d’autres cultures vivrières sur des terres en jachère selon les techniques de l’agroforesterie. Avant le planting, chaque champ fait l’objet d’une enquête parcellaire, avec géoréférencement, pour caractériser ses spécificités au regard des exigences de conservation (niches écologiques, enjeux de maintien des arbres et de reforestation, exposition aux risques de saccage par les animaux, etc.) et du potentiel agroforestier (variétés agricoles, présence et typologie des arbres, accessibilité, articulation des associations possibles, choix des essences forestières, etc.). L’idée est de parvenir à une intégration des techniques de l’agroforesterie et de l’agroécologie, ainsi que leur pleine appropriation afin de limiter l’impact négatif et les conséquences de l’itinérance sur brulis sur les grands singes et leur habitat. A cet enjeu, il faut ajouter la question des retombées économiques palpables et significatives que doivent bénéficier les ménages qui adoptent ces techniques.

Au regard de ce qui précède, la question du suivi technique et économique des champs valorisés en mode agroforesterie est cruciale pour capitaliser et valoriser cette expérience à l’échelle du territoire.

La mission proposée consiste à :

  • Effectuer un suivi technico-économique des parcelles agroforestières de 50 ménages dans la zone d’intervention de l’association ESI CONGO en République du Congo. Autrement dit, le bénévole aura pour objectif de mettre en place un cadre de suivi technique des champs agroforestiers, adapté aux enjeux du projet en cours tout en tenant comptes des contraintes agricoles et forestières existantes.

Public concerné : Ce stage sera mené sur dans les champs autour des villages concernés. Les données collectées seront issues des entretiens auprès des producteurs, propriétaires terriens et autres acteurs d’intérêts.

 

Mission :

Indemnités : Aucune

Transport international : De l’aéroport à Pointe-Noire pour le stage sera à la charge du bénévole.

Transports Locaux : Prise en charge par ESI Congo des éventuels frais de transports locaux qui seraient nécessaires à la réalisation de la mission.

Prise en charge de coûts de logement : Le bénévole sera hébergé à Pointe-Noire dans les locaux de l’association qui abrite aussi son bureau. L’hébergement sur le terrain se fera dans la base-vie de l’association. 

ESI Congo ne pourra pas prendre en charge les frais de nourriture induits par la mission de volontariat en revanche l’équipe sur place s’engage autant que possible à faire découvrir au volontaire le Congo, le plonger dans la vie locale de Pointe Noire, des bords de l’océan aux soirées au son de la rumba congolaise. Elle mettra tout en œuvre pour permettre également au volontaire qui le souhaite, de suivre nos missions de terrain en forêt du Mayombe, au plus près du cœur du projet, à la rencontre des communautés locales et sur les traces des Gorilles et chimpanzés.

Conditions d’encadrement : Une période de cadrage sera consacrée en début de stage. Par la suite, des points de cadrage seront organisés pendant le stage avec le Directeur d’ESI Congo et le référent sur place à Kakamoeka.

Profil du candidat

Formation :

Niveau Master 2 en agronomie, développement rural, forêt

Expérience :

Langues :

Français

Qualités requises :

Personne ayant un goût du terrain/forêt,

Personne autonome,

Personne ayant un sens de la communication, un goût pour le travail en collaboration, une autonomie pour adapter ses connaissances et trouver des solutions aux réalités du terrain.

Autres :

Personne ayant l’envie de découverte humaine et culturelle.

Conditions :

Pour postuler :

Le dossier de candidature est à remplir en ligne !

Merci de suivre toutes les étapes indiquées sur le site.

A bientôt pour une aventure solidaire !


Nos offres de mission similaires

Missions agro écologiques au sein d’une ferme école de Gisaya

HUMURA

Rwanda

DEPART POSSIBLE TOUS LES MOIS, toute l'année, pour une durée de 1 à 3 mois


Agriculture / Elevage

Les bénévoles auront pour mission de mettre en place des jardins et fermettes agro écologique modèles, dans la ferme école de Gisaya. Il faut savoir que cette ferme est dans sa phase de...

Missions Courtes de la Guilde

Voir le détail