Les Cafés de l’Aventure du mardi 1er octobre 2019

La Guilde vous convie aux Cafés de l’Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR

15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00.

L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !

Cette initiative a pour idée de rassembler de manière conviviale et régulière les acteurs de l’aventure animés par le même esprit de découverte du monde. C’est donc tous les premiers mardis du mois que nous vous proposons de venir nous retrouver au Zango, pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

Les invités de la soirée :

PIEDS LIBRES

Partie le 1er juin 2011, Caroline Moireaux revient en France après 8 ans de voyage autour du monde, à pieds, à vélo et en bateau, plus de 52 000 km, 30 pays, et des souvenirs plein la tête. Partie à la rencontre des gens, ce chemin l’a emmené à la rencontre d’elle même, cette phrase de Nicolas Bouvier dans son livre, A l’usage du monde, résume bien ce qu’elle a ressenti : « Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. »

http://piedslibres.com/

 

FORTUNE DE MER

Au mois d’août dernier Élodie Arrault et Dominique Bleichner ont entrepris de se rendre sur le Banc d’Arguin mauritanien, dans le sillage des rescapés du rocambolesque naufrage de la Méduse. Initialement tentés de s’embarquer pour quelques jours de survie sur un radeau précaire depuis le point d’échouage de la frégate, l’histoire dérive elle-même vers un autre type de « fortune de mer ».

Lors de leur reconnaissance en décembre 2018, ils découvrent un écrin sauvage de toute beauté, préservé de l’industrie, du tourisme et des bateaux à moteur… mais malheureusement pas du plastique. Leur projet prend alors une autre dimension, celle d’une mission de nettoyage des zones de reproduction pour un très grand nombre d’oiseaux migrateurs d’Europe et pour des oiseaux endémiques.
C’est donc au sein d’un des plus grands parcs d’Afrique de l’Ouest, le Parc national du banc d’Arguin, créé sous l’impulsion de l’explorateur et naturaliste Théodore Monod, que s’initie l’aventure solidaire.

Enfants, amis, équipe du Parc et villageois prêtent main forte pour ce premier chapitre intitulé « vacances de plastique ». 10 tonnes de déchets sont ramassées et symboliquement, le radeau est tout de même construit avec des bidons, filets et divers objets collectés, puis mis officiellement à l’eau au son des youyous féminins pour ses premières heures de navigation.