Les Cafés de l’Aventure du 7 mai 2019

La Guilde et la Société des Explorateurs Français vous convient aux Cafés de l’Aventure

Un article de Cléo Poussier-Cottel


au ZANGO BAR
15 rue du Cygne 75001 Paris (métro Etienne Marcel) à partir de 20h00.
L’entrée est gratuite, et pour qu’elle le reste, nous vous remercions de prendre au moins une consommation lors de cette soirée !


Cette initiative a pour idée de rassembler de manière conviviale et régulière les acteurs de l’aventure animés par le même esprit de découverte du monde. C’est donc tous les premiers mardis du mois que nous vous proposons de venir nous retrouver au Zango, pour exposer vos projets ou partager un retour d’expédition, de manière informelle.

Les invités de la soirée :

Rennes – Pôle Nord – Rennes

Vincent Grison, architecte naval, navigateur et travailleur humanitaire viendra nous présenter son nouveau projet : Réaliser un aller-retour au Pôle Nord depuis Rennes, en solitaire et sans assistance. Une aventure de 9 mois à vélo, en kitesurf et à ski à bord d’un bateau-traineau de sa conception. Cette expédition sans concessions est pour lui un défi sportif, mais surtout un moyen fort de sensibiliser au réchauffement climatique et à la protection de l’environnement. Un projet ambitieux qui demande beaucoup de préparation, il fera le point avec nous 10 mois avant le départ.

www.rennespolenord.com

 

Baptiste, Augustin, Grégoire et Niels nous racontent leur aventure :

« Étudiants aujourd’hui mais hier encore nous étions sur les routes d’Asie à bord de nos deux side-car Ural, en quête d’aventure et de sens. L’an dernier, nous avons parcouru 13 000 km de Paris à Irkoutsk, en Russie, à bord de ces fameuses ‘‘motos à panier adjacent’’. Des bords de la mer Noire à la toundra sibérienne (en hiver par – 20 degrés) en passant par les interminables steppes kirghizes : un tiers du monde a défilé sous nos yeux et sous nos pneus.
Nous avons ensuite continué notre vadrouille jusqu’à Saigon (Ho Chi Minh Ville, Vietnam) empruntant des moyens plus modestes tels que le vélo, le stop et même un radeau… Un voyage parsemé par 6 missions d’un mois pour vivre et aider les populations sur place.
Une route qui a été vécue sous le symbole de la pauvreté et de l’abandon, avec 2 euros par jour par personne pour se nourrir et faisant appel à l’hospitalité des locaux pour être hébergé. Une façon de voyager original et exigeante qui a laissé une place immense à de nombreuses et incroyables rencontres. »