EU Aid Volunteers

Une initiative au service de l’aide humanitaire

Un article de #EU Aid Volunteers


Officiellement lancée en 2015, l’initiative EU Aid Volunteers vise à compléter l’aide humanitaire, par l’envoi de volontaires juniors ou seniors en dehors de l’Union européenne.

EU Aid Volunteers est le premier dispositif européen de volontariat à s’intéresser à l’aide humanitaire. Les organisations humanitaires ayant toujours besoin de plus de personnes formées, cette initiative a été construite pour permettre à des personnes de s’engager dans l’aide humanitaire, en bénéficiant au préalable d’un programme de formation de l’Union européenne. Partant également du constat que les programmes de volontariat restent pour la plupart nationaux, elle a la particularité de rassembler des volontaires et des organisations de divers pays. Des volontaires de toute l’Europe sont donc déployés dans des pays affectés par des catastrophes, afin de soutenir les capacités locales dans leurs activités de prévention et de préparation.

Un mécanisme de certification

L’initiative s’appuie sur un réseau d’organisations d’envoi et d’accueil de volontaires, certifiées par la Commission européenne. Les structures d’envoi sont situées dans l’UE, les structures d’accueil, elles, opèrent en dehors de l’Union. Afin d’être certifiées, ces organisations doivent prouver qu’elles correspondent aux standards établis par l’Union européenne, gage de qualité en terme de gestion des volontaires. La Guilde a fait partie des premières organisations d’envoi certifiées en 2015.

Des missions variées pour des profils juniors et seniors

Une fois certifiées, les organisations se rassemblent en consortium de structures d’envoi et d’accueil, afin de construire des missions de 1 à 18 mois, à partir des besoins identifiés. Avec son partenaire équatorien Ecuasol, La Guilde a identifié des besoins en matière de réduction des risques sismiques et volcaniques. Bien que les thématiques puissent être très spécifiques, les profils recherchés sont variés. Des postes de coordination, administration et finance, communication, aussi bien que des postes d’expert en sismologie, d’architecte ou d’agronome sont proposés. L’UE distingue d’ailleurs deux types de volontaires : les volontaires juniors, ayant moins de 5 ans d’expérience professionnelle, et les seniors, ayant plus de 5 ans d’expérience dans le domaine identifié. Afin de pouvoir postuler, les candidats doivent être âgés de plus de 18 ans et être citoyen européen ou résident de longue durée dans l’UE.

Avant d’être envoyés sur le terrain, les volontaires sélectionnés bénéficient d’une formation de neuf jours de l’Union européenne, alliant apports théoriques et mise en pratique, sur des sujets tels que la gestion de la sécurité, les relations interculturelles, la gestion de projet ou la politique humanitaire de l’UE. Selon le besoin de formation du volontaire, quelques mois d’apprentissage dans l’organisation d’envoi peuvent également être proposés. Les frais de voyage, assurance et logement sont pris en charge par l’Union européenne et les volontaires reçoivent une indemnité, calculée en fonction du niveau de vie du pays de déploiement.

Au delà du volontariat, le renforcement de capacités

Bien que la partie la plus visible de l’initiative soit celle du déploiement de volontaires, le dispositif EU Aid Volunteers permet également aux organisations humanitaires de bénéficier de fonds pour se renforcer et ainsi répondre plus efficacement à des crises humanitaires. A titre d’exemple, certains projets ont vu la mise en place de formation aux premiers secours pour le personnel de l’organisation et les communautés locales.