Écologie et santé : découverte de l’ONG Jardins du Monde

Témoignage de Matthieu Laurentin, VSI pour Jardins du Monde au Burkina Faso

Un article de Lucille Caron, chargée de mission VSI


Partant du constat que la plus grande partie de l’humanité n’a pas les moyens d’acheter des médicaments conventionnels, depuis 1997, Jardins du Monde encourage le recours aux plantes médicinales dont l’efficacité est scientifiquement prouvée. L’association est née à l’initiative du l’ethnopharmacologue Jean-Pierre Nicolas au Guatemala, mais depuis sa création Jardins du monde intervient, ou est intervenue, au Burkina Faso, au Chili, au Honduras, à Madagascar et au Tibet.

L’essentiel des activités se concentre actuellement au Burkina Faso et à Madagascar, où des équipes locales coordonnent et assurent notamment le suivi de la production de plantes médicinales de qualité, et les formations à la santé.

Matthieu Laurentin fait partie de l’équipe Jardins du Monde Burkina Faso depuis 2017 en tant que VSI. On pourrait le qualifier de « couteau suisse » tant il est multi-tâches ! Il nous raconte en quelques lignes son rôle de VSI et son expérience burkinabé :

« Suite à des études en économie-gestion et évaluation des politiques publiques et projets de développement, j’ai travaillé trois ans dans l’association Migrations & Développement, à Marseille. C’est après deux ans de chômage, durant lesquels j’ai été bénévole dans des associations marseillaises aux thèmes divers (climat, migrations, économie…), que je suis venu m’installer au Burkina Faso, où l’aventure Jardins du Monde a commencé pour moi.

Une formation d’Evelyne Kantiono (au milieu en robe pagne), responsable santé sur le projet, avec des élèves d’un des collèges de Koudougou et d’une commune alentour.

Le statut de VSI permet de s’engager à l’étranger dans une association de solidarité internationale en étant indemnisé, pour des missions renouvelables jusqu’à 6 ans. Dans ce cadre, je suis essentiellement un appui administratif et logistique à Evelyne pour les formations santé et nutrition, et à Gha pour le suivi des jardins et la production et commercialisation de plantes médicinales. Je suis en charge du suivi des publications scientifiques (manuels, recueils de plantes médicinales, supports pédagogiques), et de la commercialisation des plantes : suivi logistique et commercial, labellisation Ecocert, etc. J’appuie également Léna dans son rôle de coordinatrice au Burkina Faso en assurant l’intérim lors de ses missions à Ouagadougou ou en cas de forte charge de travail.

La vie est douce à Koudougou, loin du stress de Ouagadougou, aux côtés d’une équipe qui m’a très bien accueilli et me donne sa confiance ! L’opportunité de travailler au sein du jardin pédagogique, avec des visites autant dans les villages qu’à Ouagadougou, me permet de voir tous les aspects du Burkina Faso.

L’équipe burkinabé de Jardins du monde au complet

 

Toutes les infos sur Jardins du Monde ici : http://www.jardinsdumonde.org/burkina-faso/

Et dans leur lettre d’information