De l’air ! De l’air !

Éditorial Festival des Ecrans de l’Aventure 2016

Un article de Sylvain Tesson


Lorsque j’assiste aux projections des Écrans de l’aventure de Dijon, quelque chose me réjouit secrètement et dans le même temps me stupéfie

N’avez-vous pas remarqué que Dijon est l’un des rares endroits de France où l’on entend des gens nous exposer leurs rêves et non pas leurs déceptions, nous dévoiler leurs projets et non leurs doléances, nous raconter leurs exploits et non pas leurs échecs, nous déployer leurs espoirs et non leurs critiques.

Sylvain TESSON
Sylvain TESSON

Parfois, il y en a même qui arbore des sourires immenses, des faces sereines et d’autres, des regards illuminés. À croire que la contemplation des sommets enneigés, des horizons océaniques et des parois rocheuses finit par vous emplir d’un sentiment d’accomplissement.

Ainsi donc, il ne serait pas nécessaire d’avoir l’air excédé, l’œil morose, le ton désabusé et le propos cynique pour venir s’adresser à un public sur une scène !

Cela nous change beaucoup d’un certain climat qui s’est abattu sur le pays.

C’est là la vertu de l’aventure. Elle épaissit la valeur de la vie, elle offre le sentiment de la liberté, elle pourvoie d’une moisson de souvenirs et d’expériences, elle enrichit, elle fortifie, elle met en joie. Ce n’est donc pas un hasard si les aventuriers que le public des Écrans de l’aventure s’apprête à rencontrer cette année, en ce 25e anniversaire du festival, détonnent dans le paysage actuel.

Ce sont des êtres amoureux du présent, confiants dans leur avenir et parfois, chez certains d’entre eux qui s’intéressent à l’Histoire, respectueux du passé.

Que la fête commence !