Bilan en vidéo de l’opération post séisme en Equateur

La Guilde, Ecuasol et Sail for Water font le bilan de l'opération d'accès à l'eau suite au séisme d'avril 2016.

Un article de Jean-Christophe CRESPEL


Le 16 avril 2016, la terre a tremblé en Equateur. Le séisme, de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter a eu lieu à 18 h 58 heure locale. L’épicentre se trouvait près de la ville de Muisne. Les victimes sont très nombreuses : 668 morts, 8 disparus, 6 274 blessés et plus de 29 067 sans abris.

Accéder à l’eau potable : une nécessité !

Comme c’est souvent le cas après un séisme, les nappes phréatiques sont devenues troubles. Les systèmes urbains d’eau sont endommagés. Les accès domestiques sont détruits avec les habitations.
Une eau souillée est vectrice de bactéries, de maladies gastriques pouvant entrainer des diarrhées, du choléra, la mort chez les plus fragiles.

L’opération :

L’ONG Sail for Water est au Panama. Ses navigateurs chargent les kits de purification d’eau et 70 seaux alimentaires, puis partent en urgence dans la Province d’Esmeraldas, où ils sont attendus dans le port.

Ecuasol et ses volontaires de La Guilde sont à Quito. Ils achètent des seaux supplémentaires et se munissent d’un véhicule 4×4. Ils rejoignent Esmeraldas.

Ensemble et en lien avec les autorités de secours équatoriennes, ils définissent les communautés les plus en risque. Ils distribuent les kits de purification d’eau et forment en espagnol au nettoyage des filtres et font une sensibilisation à l’hygiène.

Chaque filtre permet d’assainir 3,5 millions de litres d’eau soit la consommation de 100 personnes pendant 5 ans.

Avec 100 filtres distribués, nous avons aidé 10 000 personnes.