Anunciación, Espagnol : EU Aid Volunteers déployée en Equateur

De la côte Atlantique à la côte Pacifique

Un article de #EU Aid Volunteers


Je m’appelle Anun et depuis le mois d’août 2017, j’ai changé d’horizon. Je suis passée de la côte atlantique de Cadix à l’un des manabas du Pacifique équatorien. C’est pourquoi, lorsque l’on me demande si on m’a «appris à vivre à Pedernales», je réponds toujours que, de plage en plage, la distance semble plus courte.

Pendant que j’étudiais le génie civil à Grenade, je collaborais, en parallèle, avec des organisations à but non lucratif qui travaillaient dans ce domaine. Ma première expérience « sur le terrain » remonte à près d’une décennie, lorsque la République Dominicaine m’a offert un autre rythme vital et que l’Amérique latine m’a fascinée.

Après avoir passé trop d’heures devant un ordinateur à lui donner des ordres de calculs périmés et à assister à des cours théoriques où les équations étaient déchiffrées comme des phrases chinoises, j’ai décidé que mon cheminement en ingénierie devrait aller au niveau social. Je n’allais pas laisser les calculs pour toujours, bien que je les aie réduits à l’absurde, mais les ai faits avec sens, et si ce sens est donné par une communauté qui manque de service minimum, il me semblait que mes connaissances allaient avoir un meilleur but.

Par conséquent, l’application au programme européen des volontaires de l’aide de l’UE a semblé être un bon pas pour commencer une voie vers ce que j’appelle et je veux être mon ingénierie sociale.

Maintenant je vis en Equateur, dans une ville qui, après avril 2016, est devenue plus connue, plus visitée par l’aide étrangère et qui couvre encore une couverture de poussière dont elle se détache progressivement.